UNIVERSELLEMENT

Prononciation : u-ni-vèr-sè-le-man
Nature : adv.

1D'une manière universelle.
Il [Juste Lipse] a été universellement estimé, et son grand mérite le fit désirer du feu roi Henri le Grand , BALZ. , Dissert. Critiques, 7
Je doute que ceci soit bien universellement vrai , VOIT. , Lett. 33
Tous les pays qui composent ce royaume sont universellement ruinés , VAUBAN. , Dîme, p. 165
Dieu.... qui a gardé la famille de Noé sur un bois fragile contre la fureur inévitable des eaux universellement débordées , BOSSUET , Sermons, Paix par J. C. 2
2En logique, en embrassant un genre, une classe ou toute chose.
Les termes ne doivent pas être pris plus universellement dans la conclusion, qu'ils ne l'ont été dans les prémisses , DUMARS. , Oeuv. t. v, p. 336
XIVe s.
Induction est quant de plusieurs particuliers l'en conclut universellement , ORESME , Éth. XI, 17
XVIe s.
Pour les chasteneraies, c'est à dire les lieux complantés universellement de chastaniers , O. DE SERRES , 641
Universelle, et le suffixe ment ; provenç. universalment ; espagn. et ital. universalmente.