TRIOMPHATEUR

Prononciation : tri-on-fa-teur
Nature : s. m.

1Général romain qui entrait en triomphe à Rome après une grande victoire ; un esclave le suivait, qui lui rappelait la fragilité des choses humaines.
Ce prince [le czar] n'avait pas besoin de l'esclave des triomphateurs romains ; il savait assez lui seul prescrire de la modestie à son triomphe , FONTEN. , Pierre Ier.
On mettait à Rome un anneau de fer au doigt des triomphateurs, le jour de leur triomphe, afin de les faire souvenir qu'ils étaient hommes , SAINT-FOIX , Ess. Paris. Oeuv. t. IV, p. 224
Les triomphateurs exposaient dans Rome les vaincus aux regards des peuples , VOLT. , Russie, I, 8
Tibère âgé de cinquante-trois ans : il porte le costume des triomphateurs, la couronne de laurier, la toge.... , MONGEZ , Mém. inscr. et belles-lettres. t. VIII, p. 394 Par extension.
Le czar, qui avait combattu en personne et qui était le vrai triomphateur, moins par sa qualité de souverain que par celle de premier instituteur de la marine , FONT. , Pierre Ier.
Fig.
Après tout, ce n'est qu'une nouvelle mode d'ajuster des lauriers sur la tête des triomphateurs , VOLT. , Lett. la Harpe, 4 juill. 1776
Adj.
Ces arcs triomphateurs, ces dépouilles des rois , DELILLE , Imag. VII
2Par extension, celui qui a gagné des batailles.
Alors ces malheureux vaincus rappelleront à leur compagnie leur superbe triomphateur ; et du creux de leur tombeau sortira cette voix qui foudroie toutes les grandeurs : vous êtes devenu semblable à nous , BOSSUET , Duch. d'Orl.
Et toute la France traite d'empoisonneur [à propos de la mort du fils de François Ier] le vainqueur de Soliman, le libérateur de la chrétienté, le triomphateur de Tunis, le grand homme de l'Europe [Charles-Quint] , VOLT. , Pyrrh. hist. 37 Au fém.
Vos ennemis ne seront parvenus qu'à faire graver sur vos médailles : triomphatrice de l'empire ottoman , VOLT. , Lett. à Cather. II, 27 mai 1769
Fig.
Nos vaisseaux, Heureux triomphateurs et des vents et des eaux , DELILLE , Én. III
3Celui qui triomphe.
Que dirons-nous de ces lâches courtisans qui sont les triomphateurs et n'ont pas été les victorieux, qui jouissent, dans l'oisiveté, des peines et des sueurs des grands capitaines ? , BALZ. , De la cour, 7e disc.
Lat. triumphatorem, de triumphare, triompher.