TRANSPARENT, ENTE

Prononciation : trans-spa-ran, ran-t'
Nature : adj.

1Qui se laisse pénétrer par une lumière assez abondante pour permettre de distinguer nettement les objets à travers leur épaisseur.
Tous les corps qui sont sur la terre, ou colorés, ou transparents, ou lumineux , DESC. , Méth. v, 2
Le bruit, l'éclat de l'eau, sa blancheur transparente, D'un voile de cristal alors peu différente , LA FONT. , Psyché, I, p. 18 Se dit aussi pour translucide dans le langage vulgaire.
2Terme de peinture. Se dit des couleurs qui en laissent paraître plus ou moins d'autres mises dessous ou qui paraissent à travers d'autres. On dit dans un sens analogue : un teint transparent. 3Fig. Qui laisse apercevoir un sens caché, quelque chose de caché.
Son coeur transparent comme le cristal ne peut rien cacher de ce qui s'y passe , J. J. ROUSS. , 2° dial.
Le mépris qu'ils [les ennemis de Rousseau] affectent.... n'est que le voile bien transparent d'une estime qui les déchire, et d'une rage qu'ils cachent très mal , J. J. ROUSS. , ib.
La beauté de cette allégorie est d'être simple et transparente , MARMONTEL , Oeuv. t. VII, p. 377
4S. m. Transparent, papier où sont tracées plusieurs lignes noires, et dont on se sert pour s'accoutumer à écrire droit en le mettant sous le papier lorsqu'on écrit.
Connaissant si peu le charme d'une vie oisive, solitaire et simple, ils ne peuvent croire que c'est tout de bon que j'herborise, que ce papier et ces petits livres étaient destinés à coller et dessiner des plantes sur le transparent , J. J. ROUSS. , Correspond. du Peyrou, t. III, p. 239, dans POUGENS.
5Papier huilé derrière lequel on place des lumières dans les décorations. Une illumination en transparents. 6Sorte de tableau sur toile, sur gaze, sur papier huilé ou verni, etc. qu'on expose la nuit en des réjouissances et derrière lesquels on met des lumières pour faire paraître ce qu'il représente.
Les Italiens font un grand usage des transparents ; ce genre de décoration est éblouissant, mais il ne représente rien de vrai , GENLIS , Ad. et Th. t. III, p. 96, dans POUGENS
7Morceau de toile blanche ou de taffetas blanc bien tendu, pour faire des expériences d'optique. 8Préparation employée pour faire ressortir les couleurs placées dessous.
Fait-on la chair vivante, animée, sans glacis et sans transparents ? , DIDER. , Salon de 1767, Oeuv t. XIV, p. 92, dans POUGENS
Ceux qui font des transparents se sont servis de tout temps de la cire dissoute par l'essence de térébenthine , DIDER. , Peint. en cire, Oeuv. t. XV, p. 350
9Sorte de vêtement, du temps de Mme de Sévigné.
Elle m'a conté les transparents : avez-vous ouï parler des transparents ? ce sont des habits entiers des plus beaux brocarts d'or et d'azur qu'on puisse voir, et, par-dessus, des robes noires transparentes, ou de belles dentelles d'Angleterre, ou de chenilles veloutées sur un tissu, comme ces dentelles d'hiver que vous avez vues : cela compose un transparent, qui est un habit noir, et un habit tout d'or, ou d'argent, ou de couleur, comme on veut ; et voilà la mode , SÉV. , 326
10S. f. Transparente, variété de pomme. Espèce de coquille. XIVe s.
Lequel [corps] se trait à nature de aer, et est transparent dedens , ORESME , Eth. 22
XVIe s.
Un corps diaphane et transparent, comme l'air ou l'eau, ou la glace, ou le verre , PARÉ , Introd. 9
Epicurus faict les dieux luisants, transparents et perflables , MONT. , II, 249
Provenç transparent ; espagn. transparente ; ital. trasparente ; de trans, à travers, et parant, part. de l'anc. verbe paroir (voy. PARAÎTRE).