TRANSHUMER

Prononciation : tran-zu-mé

1V. a. Mener paître des bestiaux en transhumance. 2V. n. Aller paître dans les montagnes. Beaucoup de troupeaux du midi de la France transhument ; ils vont sur les Alpes, dans les pacages élevés de l'Ardèche et de l'Auvergne, etc.
Le système pastoral et l'obligation de transhumer avec ses troupeaux, c'est-à-dire de se déplacer suivant les saisons, afin de trouver l'eau et l'herbe nécessaires à ses animaux , TISSERAND , Rapp. au maréchal Vaillant, Monit. univ. 8 avr. 1868, p. 494, 1re col.
3En certains pays, on fait aussi transhumer les ruches, pour que les abeilles trouvent une pâture plus abondante, et c'est souvent sur des bateaux qu'on les promène. Espagn. trashumar ; de trans, au delà, et humus, terre.