TRANSGRESSER

Prononciation : tran-sgrè-sé
Nature : v. a.

1Contrevenir à quelque ordre, à quelque loi.
J'ai seule transgressé cet arrêt inhumain , ROTR. , Antig. IV, 3
Ne transgressez point les bornes que vos pères ont établies, dit le Sage , BOSSUET , Polit. IX, v, 5
2Il se dit particulièrement de la violation des préceptes divins.
Il y a dans le mariage des lois établies de Dieu, et qu'il n'est pas permis de transgresser , BOURDAL. , 2e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 99
Si leurs pieds souvent glissèrent, Si leurs lèvres transgressèrent Quelque lettre de ta loi , LAMART. , Harm. II, 1
XVIe s.
Celui qui se sera abstenu de transgresser exterieurement, aura satisfait aux lois politiques , CALV. , Instit. 275
Troubler le royaume en transgressant les edicts , CONDÉ , Mém. p. 658
Lat. transgressum, supin de transgredi, aller au delà, de trans, au delà, et gradi, aller. TRANSGRESSER. - HIST. XVe s.
Transgressant et allant forméement contre les edis et estatuz de ladite ville [Abbeville] , Recueil des monum. inédits de l'hist. du tiers état, t. IV, p. 236
XVIe s. Ajoutez :
Voicy tant d'ans je te sers, et jamais je ne transgressai ton commandement , Luc, XV, 29, Nouv. Testament, éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525