TRANSCRIRE

Prononciation : tran-skri-r'
Nature : v. a.

1Copier un écrit.
Les rois étaient obligés par une loi expresse du Deutéronome à recevoir des mains des prêtres un de ces exemplaires si religieusement corrigés, afin qu'ils le transcrivissent et le lussent toute leur vie , BOSSUET , Hist. II, 3
Bertrand [d'Alembert lui-même] pouvait au moins et devait s'attendre à une réponse honnête et raisonnable, et non au persiflage que vous lui transcrivez , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 27 avr. 1773
Démosthène me disait un jour que, pour se former le style, il avait huit fois transcrit de sa main l'histoire de Thucydide , BARTHÉLEMY , Anach. ch. 29
Dans le cas où la prescription suppose un titre, elle ne commence à courir que du jour où il a été transcrit sur les registres du conservateur , Code civ. art. 2180 Absolument.
Si on voulait faire usage de sa raison au lieu de sa mémoire, et examiner plus que transcrire, on ne multiplierait pas à l'infini les livres et les erreurs , VOLT. , Frag. hist. XI
2Terme de musique. Opérer une transcription. Gounod a transcrit pour le violon le prélude de Bach. XIIe s.
Dunc se turna as dous [vers les deux] : seignurs, fait-il, tenez, J'ai le transcrit des lettres (einsi n'eschaperez), Qui vus ad de commune ecclesial sevrez , Th. le mart. 124
XIIIe s.
Il doit requerre à le [la] cort que se [sa] procuration soit transcrite mot à mot, et li transcris seelés du seel de le [la] cort , BEAUMANOIR , IV, 28
XVIe s.
Le priant de transcrire son interpretation au pied du memoire, et la signer , CARLOIX , VIII, 20
J'escris mes lettres tousjours en poste, et.... quoyque je peigne insupportablement mal.... ne les transcris jamais , MONT. , I, 293
Prov. transcriure, transcriver ; esp. transcribir ; portug. transcrever ; ital. trascrivere ; du lat. transcribere, de trans, au delà, et scribere, écrire.