TRANQUILLEMENT

Prononciation : tran-ki-le-man
Nature : adv.

D'une manière tranquille.
Si jamais le prince de Condé parut un homme extraordinaire, s'il parut voir tranquillement toutes choses, c'est dans ces rapides moments d'où dépendent les victoires , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Passer tranquillement, sans souci, sans affaire, La nuit à bien dormir, et le jour à rien faire , BOILEAU , Sat. II
Elle [une dame à qui Fontenelle parlait du mouvement de la terre] me fit répondre qu'elle était déjà tout accoutumée à cette allure de la terre, et qu'elle avait passé la nuit aussi tranquillement qu'aurait pu faire Copernic lui-même , FONTEN. , Mond. 2e soir.
Vous avez donc soixante-neuf ans, mon cher confrère ; qui est-ce qui ne les a pas à peu près ? voici le temps d'être à soi et d'achever tranquillement sa carrière , VOLT. , Lett. Moncrif, 27 mars 1757
Tranquille, et le suffixe ment.