TRANQUILLE

Prononciation : tran-ki-l'
Nature : adj.

1Sans agitation. Une mer tranquille. Cet enfant est tranquille. Le médecin lui a trouvé le pouls fort tranquille.
Les politiques ne se mêlent plus de deviner ses desseins [de Louis XIV] ; quand il marche, tout se croit également menacé ; un voyage tranquille devient tout à coup une expédition redoutable à ses ennemis , BOSSUET , Mar.-Thér.
La sévère justice de Louis, jointe à ses inclinations bienfaisantes, fait aimer à la France l'autorité sous laquelle, heureusement réunie, elle est tranquille et victorieuse , BOSSUET , ib.
Dès que l'ombre tranquille Viendra d'un crêpe noir envelopper la ville , BOILEAU , Lutr. I
Son mari, qu'une affaire appelle dans la ville, Et qui chez lui sortant a laissé tout tranquille , BOILEAU , Sat. X
Quand son roi lui dit : pars, il s'élance avec joie, Du tonnerre vengeur s'en va tout embraser, Et, tranquille, à ses pieds revient le déposer , RAC. , Esther, prologue.
Après le sacrifice, ils [Cléobis et Biton] s'endormirent, dans le temple même, d'un doux sommeil, et terminèrent leur vie par une mort tranquille , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. II, p. 116, dans POUGENS
Tous les gouvernements sont égaux aux gens de commerce et de la campagne, dès lors qu'ils sont tranquilles , MONTESQ. , Esp. XVIII, 1
On vit tranquille aussi dans les cachots ; en est-ce assez pour s'y trouver bien ? , J. J. ROUSS. , Contr. soc. I, 4
Oui, j'ai quitté ce port tranquille , LAMART. , Médit. 25
2Qui est sans agitation morale, sans inquiétude. Tout est tranquille dans l'État. Tenez-vous tranquille.
Un sage assez semblable au vieillard de Virgile, Homme égalant les rois, homme approchant des dieux, Et, comme ces derniers, satisfait et tranquille , LA FONT. , Fabl. XII, 20
Soyez tranquille sur ma santé ; elle est parfaite , SÉV. , 3 mai 1680
Chaville vit M. le Tellier tranquille durant plusieurs mois, au milieu de l'agitation de toute la France , BOSSUET , le Tellier.
Dès la première bataille, le prince est tranquille, tant il se trouve dans son élément , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Lui-même [un poëte] il s'applaudit, et d'un esprit tranquille Prend le pas au Parnasse au-dessus de Virgile , BOILEAU , Sat. IV
J'ai des yeux ; leur bonheur n'est pas encor tranquille , RAC. , Iphig. II, 8
J'en laisse [de l'Asie] les Romains tranquilles possesseurs , RAC. , Mithr. III, 1
On vit uniment dans ce tranquille mélange de saint et de profane , MASS. , Avent, Disposit. à la comm.
Il [Aurengzeb] fut le barbare le plus tranquille, l'hypocrite le plus profond, le méchant le plus atroce.... , VOLT. , Pol. et lég. Fragm. sur l'Inde, 34
Et pense dans ce lieu tranquille Rencontrer son tranquille amant , VOLT. , Thél. et Macare.
Que n'ai-je, comme vous, ce tranquille courage, Si froid dans le danger, si calme dans l'orage ? , VOLT. , Ad. du Guesclin. II, 1
Au pied de l'échafaud, sans changer de visage, Elle s'avançait à pas lents ; Tranquille elle y monta , C. DELAV. , Messéniennes, Mort de Jeanne Tranquille à, tranquille à l'égard de.
Muet à mes soupirs, tranquille à mes alarmes , RAC. , Androm. v, 1
Il ne fallait qu'avoir des yeux, sans aucune connaissance de la cour, pour distinguer [lors de la mort du fils de Louis XIV] les intérêts peints sur les visages, ou le néant de ceux qui n'étaient de rien : ceux-ci tranquilles à eux-mêmes, les autres pénétrés de douleur ou de gravité et d'attention sur eux-mêmes , SAINT-SIMON , 293, 236
Soyez tranquille, vous pouvez compter là-dessus. Cela se fera, soyez tranquille. Soyez tranquille, est aussi une formule de menace.
Je vais faire un scandale affreux ; soyez tranquille , V. HUGO , Ruy Blas, IV, 7
3Qui ne trouble le repos de personne. C'est un homme tranquille. Des citoyens tranquilles. Des voisins fort tranquilles. Cheval tranquille, cheval qui n'a point d'ardeur. 4Terme de pharmacie. Baume tranquille, infusion de plantes narcotiques et d'un grand nombre de plantes aromatiques dans l'huile d'olive.
Pour votre côté, j'ai envie de vous envoyer ce que j'ai de baume tranquille , SÉV. , 5 nov. 1684
Lat. tranquillus, tranquille.