TRAJECTOIRE

Prononciation : tra-jè-ktoi-r'
Nature : s. f.

1Ligne décrite par le centre de gravité d'un corps en mouvement. Trajectoire des astres, des projectiles.
Il [Halley] y réduit, conformément à l'idée de M. Newton, les trajectoires ou orbites de cette espèce de planètes à de simples paraboles qui ont le soleil pour foyer , MAIRAN , Élog. Halley. Une trajectoire est plus tendue qu'une autre, lorsque la flèche en est moindre que celle de cette autre, à égalité de portées. On dit de même : la tension d'une trajectoire. Les tensions des trajectoires sont en raison inverse des flèches. Adj. Ligne trajectoire.
2Se dit d'une courbe qui coupe sous un angle donné toutes les courbes données par une même équation, en y faisant varier un paramètre indéterminé.
Leibnitz, offensé des soupçons que les Anglais avaient jeté sur ses travaux, leur proposa comme une espèce de défi le problème des trajectoires , D'ALEMB. , Élog. Bernoulli.
La question des trajectoires ou des familles de courbes qui coupent sous des angles donnés une infinité d'autres courbes toutes du même genre, avait occupé tous les géomètres depuis Leibnitz et Bernoulli jusqu'à Euler , DELAMBRE , Instit. Mém. scienc. 1812, 2e part. p. LIX.
XVIe s.
Trajectoire , COTGRAVE ,
Dérivé du lat. trajector, qui traverse, de trajicere (voy. TRAJET).