TRAITE

Prononciation : trè-t'
Nature : s. f.

1Action de tirer, de transporter certaines marchandises d'une province à une autre, ou d'un État à un autre. On a permis la traite des blés. Il s'est fait de grandes traites de vins.
Accordant tout ce qu'on leur demandait pour la traite des grains de leur ville , PELLISSON , Lett. hist. t. II, p. 279
2En particulier, trafic que font les bâtiments de commerce sur les côtes d'Afrique. Ce bâtiment fait la traite ; il va en traite ; il est en traite. Se disait autrefois de tout commerce d'échange qui se faisait avec des peuples sauvages La traite des nègres, et, absolument, la traite, l'achat et la vente d'esclaves noirs. La traite est abolie.
La première concession pour la traite des nègres est du 11 novembre 1673 , VOLT. , Dict. phil. Esp. des lois.
Voilà donc la traite des noirs établie entre l'Europe et l'Afrique trente ans avant l'existence de Las Casas, qui naquit en 1474 , GRÉGOIRE , Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. IV, p. 48
Traite des blancs, nom qu'on donne quelquefois à l'industrie des agents de remplacement militaire. On le donne aussi à la conduite de certains industriels qui profitent de la faiblesse et de l'ignorance des personnes qui sont sous leur dépendance, pour s'attribuer entièrement le produit de leur travail.
3Se dit du commerce des banquiers. Ce qui caractérise une lettre de change, c'est la traite de place en place. La lettre de change elle-même. Faire accepter des traites. Il a des traites sur Bordeaux. Traites et remises, un des comptes généraux du grand-livre, qui a pour objet l'entrée et la sortie des lettres de change et billets d'un négociant. 4Chemin fait par mer, traversée (sens vieilli).
Il fallut se résoudre à partir de ces lieux.... Après huit jours de traite, un vaisseau de corsaires, Ayant pris le dessus du vent, Les attaqua.... , LA FONT. , Fianc.
5Étendue de chemin qu'un voyageur fait d'un lieu à un autre sans se reposer.
Les gens du carrosse, qui, ayant une grande traite à faire, s'étaient levés de bonne heure , SCARR. , Rom. com. II, 9
Adieu, dit le renard, ma traite est longue à faire , LA FONT. , Fabl. II, 15
D'où, continuant notre traite du même train, nous allâmes coucher à la ville de Daroca , LESAGE , Estev. Gonz. 23
Aussitôt Candide selle les trois chevaux ; Cunégonde, la vieille et lui font trente milles d'une traite , VOLT. , Candide, 9
En payant dix sols par cheval pour chaque traite de quatre lieues , VOLT. , Moeurs, 94 Fig.
[Il] Ronfle toujours, fait la nuit d'une traite , LA FONT. , Gasc.
Absolument. C'est une traite, il y a une traite, se dit pour exprimer que la distance d'un lieu à un autre est assez considérable.
6L'action de traire le lait.
Le produit d'une traite faite avec soin et reçue successivement dans quatre vases donne véritablement quatre espèces de lait ; le premier est le plus séreux ; le second produit l'est moins ; le troisième encore moins ; et le quatrième contient une très grande quantité de crème , FOURCROY , Conn. chim. t. IX, p. 391
7Anciennement, droit levé sur les marchandises qui sortaient du royaume, ou qui y entraient, ou qui passaient d'une province à une autre. On payait la traite des marchandises en Bretagne, en Dauphiné. Traite foraine, droit qui se levait sur toutes les marchandises qui entraient dans le royaume. Traite domaniale, augmentation d'impôt sur quatre marchandises particulières, blé, vin, toile et pastel, lorsqu'elles étaient transportées hors du royaume. 8Ancien terme de monnaie. Tout ce qui fait la diminution de la valeur intrinsèque des espèces monnayées. La traite comprenait le seigneuriage, le brassage et les remèdes de poids et de loi. 9Bord du plein, sur lequel les tanneurs mettent leurs peaux pour les égoutter. XVe s.
Item a voulu et ordonné quatre traites de messes estre celebrées pour le remede et salut de son ame , DU CANGE , tractus.
Au tiers coupplet, tu fais comparaison des tyrans de jadis et des gens horribles, lesquels, par traite de temps.... l'on a souvent amollis , G. CHASTEL. , Exp. sur vérité.
Nous faisions grandes traites et longues, et beuvions eau orde et non courante , COMM. , VIII, 7
XVIe s.
Ce qu'un cheval peult faire de chemin en un jour, tout d'une traicte , MONT. , III, 95
Si l'on garde au marchand son privilege antique, S'il a la traicte libre.... , DU BELLAY , VIII, 47, verso.
Il pensa d'aguerrir son armée par le chemin, et endurcir les gens à la peine, les faisant courir en toutes sortes, faire de grandes et longues traittes.... , AMYOT , Marius, 22
Que lesdits sergents, à traicte [poursuite] d'autruy pour debte à cognoistre, ne pourront ceux sur qui telles traictes se feront, apprehender , Coust. génér. t. I, p. 794
Féminin de trait 1, au sens de tiré. 1Ouvrage où l'on traite de quelque art, de quelque science, de quelque matière particulière.
Je crois que je ferai un traité sur l'amitié , SÉV. , 383
Je n'ai point trouvé dans mon traité de l'ingratitude, que je le puisse quitter [un vieil oncle] dans l'âge où il est , SÉV. , 8 avr. 1676
Le premier traité où Luther parut pour tout ce qu'il était, fut celui qu'il composa, en 1520, de la Captivité de Babylone , BOSSUET , Var. II, 1
Vos traités de morale ne sont que des spéculations sur la sagesse , FONTEN. , Dial. 1, Morts anc. mod.
Le traité de la Vertu des païens et les Dialogues d'Orasius Tubero lui firent des ennemis [à la Mothe le Vayer] , VOLT. , Mél. litt. Lett. au pr. de***, 7
Apelle de Cos, peintre, et auteur de plusieurs traités sur la peinture , BARTHÉLEMY , Anach. tabl. 5
2Convention faite entre des souverains, entre des États.
Il faut l'aveu de Rome, et que d'autre côté Le sénat de Carthage accepte le traité , CORN. , Sophon. I, 3
Le landgrave fit son traité avec ceux de Bâle , BOSSUET , Var. 4
Liant les grands par des traités, gagnant les peuples par des remontrances , FLÉCH. , le Tellier.
Le plus beau traité de paix dont l'histoire ait parlé, est, je crois, celui que Gélon fit avec les Carthaginois ; il voulut qu'ils abolissent la coutume d'immoler leurs enfants , MONTESQ. , Esp. X, 5
Ferdinand III.... fut obligé de conclure enfin la paix de Westphalie ; les Suédois et les Français furent, par ce fameux traité, les législateurs de l'Allemagne dans la politique et dans la religion , VOLT. , Moeurs, 178
Ce sont les victoires qui font les traités , VOLT. , Louis XIV, 22
Il n'est que trop vrai que les traités de paix ne sont que des trêves ; à peine a-t-on quitté les armes, que la guerre de cabinet commence , DUCLOS , Oeuv. t. v, p. 241
Le traité de Munster ou la paix de Westphalie, qu'on a appelé le code des nations , ANQUETIL , Instit. Mém. sc. mor. et pol. t. I, p. 13 Fig.
Et qu'une mort sanglante est l'unique traité Qui reste entre l'esclave et le maître irrité , RAC. , Bajaz. IV, 7
L'intérêt est ton dieu, le mien est l'équité ; Entre ces ennemis il n'est point de traité , VOLT. , Fanat. II, 5
3Convention entre particuliers, ou avec le souverain, avec le gouvernement, avec l'administration. J'ai un traité avec lui. Les clauses du traité. Le traité que les entrepreneurs ont fait avec l'administration. 4Chose convenue.
Mais pour vous, vous savez quel est notre traité ; Parlez-moi, je vous prie, avec sincérité , MOL. , Mis. I, 2
XIVe s.
L'acteur [auteur] commence cy son traicté, et recite en general les oppinions anciennes de felicité humaine , ORESME , Éth. IV
Dont i fu uns traitiez et uns respiz donnez Pour rendre les Juifs à nos genz naturez , Guesclin. 8302
XVe s.
Especialment les trettiers D'amours lisoie volontiers , FROISS. , Espin. am.
[Le connétable] leur [aux assiegés de Bergerac] fit remontrer.... que ja estoient ils en traité que de venir bons François , FROISS. , II, II, 7
XVIe s.
Il fit la pluspart de ses faicts par amiables traittez , AMYOT , Philop. 12
Prov. tractat ; esp. tratado ; ital. trattato ; du latin tractatus, de tractare, traiter.