TRAIRE

Prononciation : trê-r'
Nature : v. a.

1Proprement, tirer (sens ancien, qui n'est plus du tout usité, excepté dans les composés soustraire, retraire, et au participe passif : or trait, voy. TRAIT, 1, n° 1. 2En parlant de certains animaux, tirer leur lait.
Elle a soin de traire ses vaches et ses brebis , FÉN. , Tél. XI
L'heure de traire les brebis est immédiatement avant qu'elles aillent aux champs, ou aussitôt après qu'elles en sont revenues ; on peut les traire deux fois par jour en été, et une fois en hiver , BUFF. , Quadrup. t. I, p. 238 Absolument.
La bonne façon de traire est de conduire la main depuis le haut du pis jusqu'en bas sans interruption , GENLIS , Maison rust. t. I, p. 229, dans POUGENS
On dit de même : Traire du lait. Fig. Tirer, obtenir de quelqu'un.
Mon Dieu ! je sais l'art de traire les hommes , MOL. , l'Av. II, 5
XIe s.
[Il] Trait Durandal sa bone espée nue , Ch. de Rol. CII
[Elle] Trait ses chevels, si se cleimet caitive , ib. CLXXXIV
XIIe s.
Tant ont miné souz terre, chascuns à son cisel, Que des murs de Cologne ont trait maint grant carrel , Sax. IX
XIIIe s.
Lors s'armerent tuit par l'ost chevalier et serjant, et trait chascuns à sa bataille , VILLEH. , CVII
Cil Alexis print l'empereour son frere ; si lui traist les iex de la teste , VILLEH. , XLII
À ses mains [elle] avoit trait un petit de fougere , Berte, X
Lors [je] trais une aiguille d'argent D'un aguiller mignot et gent, Si pris l'aguille à enfiler , la Rose, 91
Le clerc tendi s'arbalestre, et trait, et en feri l'un parmi le cuer , JOINV. , 209
XIVe s.
Un boeuf, quant il trait bien , ORESME , Éth. IX, 15
XVe s.
Ces archers.... avoient le diable au corps, et traioient disperséement pour tout tuer seigneurs et varlets , FROISS. , I, I, 31
XVIe s.
Encores que l'imaige feust contrefaicte et mal traicte, y estoit toutefoys latente et occulte quelque divine energie en matiere de pardons , RAB. , IV, 50
Ilz s'en coururent çà et là, les espées traittes au poing, ravir et enlever les filles des Sabins , AMYOT , Rom. 20
La matinée venue, les aigneaux seront redonnez aux meres pour les tetter, après toutefois les avoir un peu traitées (sic) , O. DE SERRES , 319
Norm. traire, tirer ; provenç. traire, tirer ; espagn. traer ; ital. trarre ; du latin trahere, tirer. Le sens de traire est tirer ; aujourd'hui il est borné au sens de tirer du lait du pis ; et tirer l'a remplacé dans presque tous ses emplois.