TRAGIQUEMENT

Prononciation : tra-ji-ke-man
Nature : adv.

1D'une manière conforme à la tragédie.
Il [un pédant, à des noces] n'oublia rien de ce qu'Euripide a écrit contre les femmes mariées, et le prononça plus tragiquement que s'il eût voulu représenter Hippolyte , BALZ. , le Barbon.
Il [Racine] est le seul qui ait traité l'amour tragiquement , VOLT. , Lett. Somarokof, 26 févr. 1769
2Fig. D'une manière tragique, funeste. Il est mort tragiquement. D'un air à exciter l'alarme.
À chaque sourire du gros danseur, le jeune poëte fronçait tragiquement ses noirs sourcils , CH. DE BERNARD , la Chasse aux amants, XI
Tragique, et le suffixe ment.