TRACASSERIE

Prononciation : tra-ka-se-rie
Nature : s. f.

1Allées et venues pour de petites occupations. Les Tracasseries, ou M. et Mme Tatillon, titre d'une comédie de Picard. 2Chicane, mauvais incident, mauvaise difficulté.
Ces billets de confession [pour la bulle Unigenitus] auraient fait naître une guerre civile dans les temps précédents ; mais, dans le nôtre, ils ne produisirent heureusement que des tracasseries civiles , VOLT. , Dict. phil. Confess.
Toute l'intrigue de cette tragédie [Nicomède] n'est qu'une tracasserie , VOLT. , Comm. Corn. Rem. Nicom. IV, 3
J'ai vu un temps où vous n'aimiez guère l'histoire ; ce n'est après tout qu'un ramas de tracasseries qu'on fait aux morts , VOLT. , Lett. Cideville, 9 févr. 1757
Dans les commencements [d'une liaison] il ne peut y avoir de tracasseries, et l'on n'a point de mauvais procédés à se reprocher , DUCLOS , Oeuv. t. VIII, p. 33
Cela me ferait de nouvelles tracasseries que je veux éviter , D'ALEMB. , Lett. à Voltaire, 18 oct. 1760
3Propos, rapport qui tend à brouiller des gens les uns avec les autres.
Il y a des tracasseries partout , HAMILT. , Gramm. 4
La reine, sans faire de tracasseries, ne laissait pas de les aimer , HAMILT. , ib. 7
Berlin est un petit Paris : il y a de la médisance, de la tracasserie, des jalousies de femmes, des jalousies d'auteurs, et jusqu'à des brochures , VOLT. , Lett. Mme Denis, 12 sept. 1750
Tout languit, tout est mort sans la tracasserie ; C'est le ressort du monde et l'âme de la vie , GRESS. , Méchant, II, 1
Personne ne sait mieux que lui les tracasseries de l'armée , VAUVENARGUES. , Thersite, Var.
4L'effet des mauvais propos.
Il en est résulté une tracasserie entre les auteurs et les acteurs , GRIMM , Corresp. t. I, p. 432
XVIe s.
Les estats, les charges et cette tracasserie du monde , MONT. , I, 273
Tracasser.