TRACAS

Prononciation : tra-kâ
Nature : s. m.

1Mouvement accompagné d'embarras, le plus souvent pour des choses de peu d'importance.
Mais ne saurai-je point pourquoi, tout ce tracas ? Pourquoi tant de détours , HAUTEROCHE , Soup. mal apprêté, sc. 1
Tout ce tracas qui suit les gens que vous hantez , MOL. , Tart. I, 1
Ce petit tracas de dame d'honneur, dont elle [Mme de Richelieu] s'acquittait si bien, est tout dérangé , SÉV. , 6 avr. 1680
2Se dit populairement du métier qu'on fait. Je fais tout doucement mon petit tracas.
Tes choux, tes aulx, enfin tout ton tracas , LA FONT. , Jum.
Je ne suis pas si aise, et je la [ma vie] gagne à faire le tracas des maisons , MARIV. , Pays parv. 2e part.
3Fig. Petits embarras.
L'affaire du salut va avant les tracas du ménage , LE P. SIM. MARS , Myst. du roy. de Dieu, p. 429, dans POUGENS
Les Levantins en leur légende Disent qu'un certain rat, las des soins d'ici-bas, Dans un fromage de Hollande Se retira loin du tracas , LA FONT. , Fabl. VII, 3
Ce qu'on recherche.... c'est le tracas, qui nous détourne d'y penser [à notre malheureuse condition] et nous divertit , PASC. , Pens. IV, 2, édit. HAVET.
Le tracas de la dévotion , SÉV. , 15 janv. 1674
Je ne pense pas que vous me soupçonniez d'être moins lasse que vous de tout ce qui s'appelle tracas, tracasseries, tracassiers , Mme DU DEFFANT , Corresp. t. I, p. 312, dans POUGENS
J'avais plusieurs écrits commencés, j'en fis la revue ; j'étais assez magnifique en projets ; mais, dans les tracas de la ville, l'exécution jusqu'alors avait marché lentement , J. J. ROUSS. , Confess. IX
4Espace vide dans les planchers d'une raffinerie de sucre. Substantif verbal de tracasser.