TOURNANT

Prononciation : tour-nan
Nature : s. m.

1Coin de rue, de chemin.
Tous deux, par un cas surprenant Se rencontrent en un tournant , LA FONT. , Fabl. VIII, 10
Le carrosse où se trouvait Mlle de Roquelaure s'arrêta à un tournant de la première rue où le prince de Léon attendait , SAINT-SIMON , 199, 158
Les chars embarrassés dans les tournants des routes , V. HUGO , Chants du crép. Prélude Par extension.
Il [Portocarrero] voulut être enterré dans le tournant d'un bas côté de son église de Tolède , SAINT-SIMON , 249, 59
Fig.
Ô calamités embusquées Au tournant des prospérités ! , V. HUGO , Voix intér. 2
2Endroit où le cours d'une rivière fait un coude. Au tournant d'une rivière. 3Espace où l'on fait tourner une voiture. Il n'y a pas assez de tournant.
Quand les quarante-huit boeufs eurent pris leur tournant dans la grande cour du palais , COMTE DE CAYLUS , Féeries, Pimprenelle, Oeuv. t. VIII, p. 371, dans POUGENS. Le cocher n'a pas bien pris son tournant, a mal pris son tournant, il n'a pas bien pris ses mesures pour tourner. Sur le turf, point où tournent les chevaux qui courent.
4Endroit dangereux dans la mer ou dans une rivière, où l'eau tournoie continuellement. Le bateau fut pris par le tournant. 5Moulin à deux tournants, moulin à deux roues qui font tourner deux meules. 6Terme d'eaux et forêts. Arbre qui sert de borne à la vente d'une coupe et qui se trouve dans un angle rentrant. 7Terme de navigation. Pieu enfoncé sur le rivage et portant un rouleau à pivot, sur lequel les bateliers font passer une corde, afin de tirer leurs bâtiments dans les détours d'une rivière. 8Terme de peinture. La partie d'un objet qui approche du contour, et que l'on fait ordinairement de couleurs rompues.
Il est plus difficile de concevoir la suite et le tournant des parties pour les réduire sur une superficie, que d'imiter une chose inanimée , NOEL COYPEL , Disc. sur la peint.
9Fig. Moyen détourné.
On ne pouvait avoir plus d'esprit [que le prince de Léon], de tournant, d'intrigues , SAINT-SIMON , 189, 29
Ces occupations [de la conduite de la famille du roi] étaient utiles [à Mme de Maintenon] à prendre de loin des tournants auprès du roi sur bien des choses qu'elle y savait faire entrer de droite et de gauche , SAINT-SIMON , 414, 213
XVe s.
Le suppliant fery d'un coustel ledit hoste un seul coup assez près du tournant de l'espaule senestre , DU CANGE , tornatura.
Tournant 2 ; bourg. tornant, tournant, détour