tournee

Prononciation : tour-née
Nature : s. f.

1Voyages dans lesquels on visite plusieurs endroits.
Nous commençâmes notre tournée par le canton de Fribourg, où il ne fit pas grand'chose , J. J. ROUSS. , Confess. IV Particulièrement. Petites courses qu'on fait en différents endroits.
[Il] partit pour Limoges, et bientôt se mit à faire des tournées, suivi de deux seuls valets , DUCLOS , Oeuv. t. VI, p. 164
Nous aurions fait la plus agréable tournée Dans nos prés, dans mes bois , COLLIN D'HARLEVILLE , Chât. en Espagne, IV, 8
2Visite faite par certains fonctionnaires dans leur ressort. Frais de tournée. L'inspecteur est en tournée.
Broglio fut noyé tout à fait sous le ministère du cardinal Fleury, contre qui, en faisant sa tournée, il s'échappa en propos les plus licencieux , SAINT-SIMON , 450, 51
Vous avez fait la tournée de votre département assez à votre aise, et vous n'avez pas dû vous ennuyer , DANCOURT , 2e chap. du Diable boit. sc. 1
3Voyage d'affaires, de commerce fait à des époques périodiques. Ce marchand est allé faire sa tournée en Allemagne. Ce commis-voyageur est en tournée. 4Populairement. Rasade offerte à l'assistance devant le comptoir du marchand de vin. Volée de coups. Il a reçu une tournée. 5Terme de pêche. Espèce de seine qui est tirée par deux bateaux. 6Sorte de pioche à manche court. XIVe s.
De laquelle rente ledit Estienne deschargea lui et lesdittes terres, et en laissa en tournée [échange] et assiette à laditte dame les rentes dont les parties ensuivent.... , DU CANGE , tornare.
Philippot le barbier estoit en un champ, tenant en sa main un oustil de la façon d'une petite hoe appelée tournée , DU CANGE , tornaglium.
XVIe s.
Enfin après beaucoup de tournées et virées par des ruelles escartées , Sat. Mén. p. 222
Jean de Begine, demeurant sous la tournée du Pont au Change , PARÉ , XXVII, p. 664
Tourné ; Berry, tournée, journée employée dans les usines par des ouvriers qui en relèvent d'autres : Je suis de tournée avec un tel ; wallon, tournaie. TOURNÉE. 4Ajoutez : Volée de dards, de traits.
Ils [les Australiens] commencent au signal convenu, et échangent plusieurs tournées de zagaies, que chacun évite de son mieux avec son bouclier , Journ. offic. 19 juill. 1872, p. 4935, 3e col.
M. Gui fit tant par ses tournées..., CH. DE SÉVIGNÉ, à Mme de Grignan, 27 août 1690, dans Lett. inédites, éd. Capmas, t. II, p. 464. C'est bien tournées que porte le nouveau manuscrit des lettres de Mme de Sévigné ; mais il n'est guère douteux que ce ne soit une mauvaise lecture du copiste qui a écrit le manuscrit. Déjà M. de Monmerqué avait changé tournées en journées ; avec raison : faire par ses journées est en effet une locution fort usitée encore au XVIIe siècle (voy. JOURNÉE, n° 5), tandis que faire par ses tournées n'est pas connu d'ailleurs.