TOURBILLON

Prononciation : tour-bi-llon, ll mouillées, et non tour-bi-yon
Nature : s. m.

1Vents impétueux qui tournoient (c'est le sens du latin turbo), différents des cyclones où l'air ne se meut pas toujours rapidement.
Regarde parfois dans l'abîme, Avec des yeux de pleurs remplis, Ce point noir dans ton ciel limpide, Ce tourbillon sombre et rapide, Qui roule une voile en ses plis , V. HUGO , Feuilles d'automne, 9 Par pléonasme, un tourbillon de vent.
Un tourbillon de vent vous jette violemment sous une arche ; et quel miracle que vous n'ayez pas été brisés et noyés en un moment ! , SÉV. , 25
Comme un tourbillon, avec une extrême rapidité.
L'archevêque de Rheims revenait hier fort vite de Saint-Germain, comme un tourbillon ; s'il croit être grand seigneur, ses gens le croient encore plus que lui , SÉV. , 5 février 1674
Fig.
Corbinelli.... a redoublé sa dévotion à la Providence.... il a été fort touché de ce tourbillon de bonheur dans votre famille [l'abbé de Grignan, évêque, et le chevalier de Grignan, menin] , SÉV. , 28 févr. 1680
2Mouvement de l'eau qui tournoie avec violence. Il y a dans cette rivière des tourbillons fort dangereux. 3Par extension, il se dit des choses qui ressemblent à un tourbillon.
Des tourbillons de feu s'élançaient de leurs yeux , CORN. , Méd. II, 2
On vit sur le penchant des montagnes voisines un tourbillon de poussière , FÉN. , Tél. I
Des tremblements de terre presque continuels [sur le globe nouvellement formé].... des orages généraux et particuliers, des tourbillons de fumée, et des tempêtes excitées par les violentes secousses de la terre et de la mer , BUFF. , 4e ép. nat. Oeuv. t. XII, p. 235
4Sorte d'artifice qui, par sa propre force, s'élève en tournant sur lui-même. Huit bouquets d'ensemble composés de grenades à serpenteaux, tourbillons et bombettes tricolores, Monit. univ. 16 et 17 août 1867, p. 1116, 3e col. 5Nom que les cartésiens donnaient à la révolution d'une planète, ou d'un astre, autour de son centre, et au mouvement de la matière environnante qui les suit.
Un monde près de nous a passé tout du long, Est chu tout au travers de notre tourbillon , MOL. , Fem. sav. IV, 3
Ce qu'on appelle un tourbillon, c'est un amas de matière dont les parties sont détachées les unes des autres, et se meuvent toutes en un même sens , FONTEN. , Mond. 4e soir.
Il donne aux planètes des tourbillons fort étendus, de sorte que ceux, par exemple de Jupiter et de Saturne, qui ont leurs centres éloignés de 165 millions de lieues, lorsqu'ils s'approchent le plus qu'il est possible, peuvent alors se couper vers leurs extrémités , FONTEN. , Guglielmini.
Ce grand philosophe [Descartes], dans un temps où les observations astronomiques, la mécanique et la géométrie étaient encore très imparfaites, imagina, pour expliquer les mouvements des planètes, l'ingénieuse et célèbre hypothèse des tourbillons , D'ALEMB. , Oeuv. t. XIV, p. 80
Quelque temps après Descartes, on vit partout des tourbillons ; toutes les explications des phénomènes étaient fondées sur leurs opérations , SENNEBIER , Ess. art d'obs. t. II, p. 210, dans POUGENS
Il [Descartes] imagina des tourbillons de matière subtile, au centre desquels il plaça les corps [célestes] ; les tourbillons des planètes entraînaient les satellites, et le tourbillon du soleil entraînait les planètes, les satellites et leurs tourbillons , LA PLACE , Exp. V, 5
6Fig. Tout ce qui entraîne les hommes.
Les dames d'atour, les filles, la gouvernante et toute la maison part demain [pour aller au-devant de la Dauphine] ; Mme de Coulanges est aujourd'hui dans le tourbillon de leur départ , SÉV. , 24 janv. 1680
Savez-vous bien qu'il y a un sort dans ce tourbillon [la cour], qui empêche d'abord de sentir le charme du repos et de la tranquillité ? , SÉV. , 12 janv. 1680
Le tourbillon nous emporte ; nous n'avons pas le loisir de nous arrêter si longtemps sur une même chose , SÉV. , 28 fév. 1680
Mme de Maintenon, par un hasard, me fit une petite visite d'un quart d'heure.... un tourbillon me l'emporta , SÉV. , 29 mars 1680
La cour était éblouie du tourbillon de son accueil [de Luxembourg] ouvert et populaire , SAINT-SIMON , 16, 192
Le tourbillon du monde est cent fois plus pernicieux que ceux de Descartes , VOLT. , Lett. Helvétius, 3 oct. 1739
Réaliser, au centre du tourbillon parisien, ce rêve d'isolement à deux dont se bercent tous les coeurs tendres , CH. DE BERNARD , la Chasse aux amants, III
Dans ce tourbillon de Paris où tant d'existences se mêlent, un tour de roue suffit pour rompre et disperser les relations , REYBAUD , Jér. Paturot, I, 9 Absolument. Être dans le tourbillon.
Il [Richelieu] sera dans le tourbillon jusqu'à l'âge de quatre-vingt-dix ans, comme le duc d'Épernon, qui ne le valait pas , VOLT. , Lett. Richelieu, 18 février 1771
XIIe s.
Venanz si cume esturbeillun à deperdre mei , Liber psalm. p. 240
Li communs espirs de dolor si est alsi com uns turbilhons de tempest , Job, 460
Lors se li monte uns torbeillons El chief si grant que il forsane [devient fou] , Chev. au lyon, v. 2804
XIIIe s.
Com il fu entre Pontaise et la ville de Saint-Denis, il li fu avis que il fust avironné d'un estourbeillon, de quoi il chei à terre , Miracles saint Loys, p. 142
XIVe s.
La mer.... N'escume point en tant de flots, Comme je portois dans la teste, Durant l'amoureuse tempeste, D'orageux tourbillons enclos , DESPORTES , Oeuv. chrest. XVIII, Ode.
Voulant faire jetter Jonas à la mer, il a envoyé un grand tourbillon et tempeste , CALV. , Instit. 139
Il tiroit un vent impetueux et bruslant comme un estourbillon de foudre , AMYOT , Fab. 32
Dérivé diminutif du lat. turbo, turbinis, vent violent et tournoyant ; de même radical que turba, tourbe ; le sens est mouvement rapide. Embarras causés par des pierres dans les veines d'une mine de charbon fossile. Est-ce un dérivé de tourbe 1 ?