TOUER

Prononciation : tou-é

Se touer, v. réfl. Se haler sur un cordage attaché à une ancre, à un autre navire, à un point fixe quelconque.
La frégate fut serrée contre la terre, l'arrière fort près des roches ; il fut impossible de songer à se touer , LAPÉROUSE , Voy. t. II, p. 150, dans POUGENS
XVIe s.
Le vent aiant mis bas, il falloit les laisser derriere [les caraques] ou les touer , D'AUB. , Hist. II, 23
L'autre estant prise, les preneurs se firent touer bien à propos à leurs gens , D'AUB. , ib. II, 208
Espagn. atoar ; de l'angl. to tow, touer, qui tient à l'allem. Tau, corde ; isl. toug ; suéd. tog ; boll. touw.