TORTUEUX, EUSE

Prononciation : tor-tu-eû, eû-z'
Nature : adj.

1Qui est courbé plusieurs fois en différents sens.
Combien de fois [M. de Montausier] arrêta-t-il une flatterie qui, comme un serpent tortueux, allait se glisser dans son âme [du Dauphin] ! , FLÉCH. , M. de Mont.
Le prélat et sa troupe à pas tumultueux Descendaient du Palais l'escalier tortueux , BOILEAU , Lutr. v.
Sa croupe se recourbe en replis tortueux , RAC. , Phèdre, v, 6
Si les rivières sont tortueuses, leurs bords, qui les arrêtent à l'endroit des sinuosités, font élever les eaux, et leur donnent plus de force pour les ronger eux-mêmes et pour les percer , FONTEN. , Guglielmini.
Elles [les lois] ressemblent à nos villes bâties irrégulièrement au hasard, mêlées de palais et de chaumières dans des rues étroites et tortueuses , VOLT. , Lett. à Catherine II, 20 juillet 1770
Les possessions qu'ils [les flibustiers] occupèrent sur une côte tortueuse se trouvèrent enveloppées par Cuba, la Jamaïque, les Turques , RAYNAL , Hist. phil. XIII, 46
De ses bras tortueux la vigne les embrasse [les ormeaux] , DELILLE , Par. perdu, IV Fig.
Esprit humain, abîme infini.... tu as des conduites si enveloppées, des retraites si profondes et si tortueuses.... , BOSSUET , Sermons, Prédicat. 2
Le système général des sciences et des arts est une espèce de labyrinthe, de chemin tortueux, où l'esprit s'engage sans trop connaître la route qu'il doit tenir , D'ALEMB. , Oeuv. t. I, p. 230
Ne serait-il pas raisonnable d'éviter la route tortueuse des échanges, et de faire arriver chaque chose à sa destination par la ligne la plus droite ? , RAYNAL , Hist. phil. XIV, 47
2Fig. Qui est contraire à la netteté, à la franchise, à la droiture. Une marche, une conduite tortueuse. Des voies tortueuses.
De quelque belle apparence que l'iniquité se couvrît, il en pénétrait les détours, et d'abord il savait connaître, même sous les fleurs, la marche tortueuse de ce serpent , BOSSUET , le Tellier.
Je rougis d'écrire ces choses, et les docteurs qui les écrivent en avaient honte ; c'est ce qu'on voit dans tout leur discours tortueux et embarrassé , BOSSUET , Var. VI, 6
Le chemin de la justice n'est pas de ces chemins tortueux qui ressemblent à des labyrinthes où on craint toujours de se perdre , BOSSUET , 2° sermon, Dimanche de la Passion, 2
SINUEUX, TORTUEUX. Dans la chose sinueuse, on considère surtout les enfoncements ; dans la chose tortueuse, on considère surtout les plis et replis. XIVe s.
Un pertuis tortueux , H. DE MONDEVILLE , fe 19, verso.
Ligne courve et tortueuse , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVIe s.
Qui eslongné du droit sentier Suyt la tortueuse carriere.... , DU BELLAY , III, 90, verso.
Provenç. tortuos ; espagn. et ital. tortuoso ; du lat. tortuosus, dérivé du substantif tortus, action de tordre, de torquere (voy. TORDRE). TORTUEUX. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Se tot ce ke halte chose est et tortuouse sozmettons à la raison de la foit... , Job, p. 495