TORON

Prononciation : to-ron
Nature : s. m.

Assemblage de plusieurs fils de caret tournés ensemble ; long faisceau composé de fils de caret, et qui a reçu un tortillement propre à le faire commettre avec d'autres torons semblables, pour en composer un cordage.
En levant l'ancre, nous trouvâmes un toron du câble coupé par le corail ; et, deux heures plus tard, le câble l'eût été entièrement , LAPÉROUSE , Voy. t. III, p. 194, dans POUGENS
Wallon, toîr. Richelet écrit toron ou touron. Faut-il voir dans toron, câble, le toron, moulure, par une assimilation de forme ? Terme d'architecture. Gros tore à l'extrémité d'une surface droite. Tore.