TOQUET

Prononciation : to-kè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des to-kè-z élégants
Nature : s. m.

Coiffure, espèce de bonnet de femmes et d'enfants.
Ses mules d'un côté, de l'autre son toquet , RÉGNIER , Sat. X
Je lève les yeux au ciel, je baise le louis devant lui [un enfant] ; et, pour lui faire entendre mieux encore l'importance de la pièce sacrée, je lui bégaye de la voix, je lui désigne du doigt tout ce qu'on peut acquérir, un beau fourreau, un beau toquet, un bon biscuit , DIDEROT , le Neveu de Rameau. Populairement. En avoir dans le toquet, être ivre. Terme de musique. Voy. DOQUET.
Dimin. de toque. TOQUET. Ajoutez : - HIST. XIIIe s.
Leur maison qui siet vers Fontaines au toket de le [la] rue ki monte vers le [la] grange de l'ostellerie , Charte du Vermandois, dans Bibl. des ch. 1874, XXXV, p. 443 (le toket, le sommet, la coiffure dite toket étant sur le sommet de la tête).