TOMENTEUX, EUSE

Prononciation : to-man-teû, teû-z'
Nature : adj.

Terme de botanique. Il se dit en parlant des organes (tige, feuille, etc.) dont la surface offre un assemblage de poils longs, mous, entre-croisés et crépus, analogues au coton. S'emploie aussi en zoologie. En anatomie, qui est recouvert de villosités.
On sait que la lame interne de la plèvre, du péritoine, du péricarde peut s'épaissir, devenir tomenteuse, et revêtir certains caractères des membranes muqueuses , SERRES , Instit. Mém. Acad. scienc. t. XI, p. 717
Lat. tomentum, bourre.