TOME

Prononciation : to-m'
Nature : s. m.

1Volume qui fait partie d'un ouvrage imprimé ou manuscrit.
Ma plume, ici traçant ces mots par alphabet, Pourrait d'un nouveau tome augmenter Richelet [dictionnaire] , BOIL. , Sat. X
Dominique de Soto expliqua ces décrets [sur la prédestination] en faveur de l'opinion des dominicains, en trois volumes in-folio ; mais frère André Vega les expliqua en quinze tomes à l'avantage des cordeliers , VOLT. , Moeurs, 172
2Il s'emploie quelquefois simplement pour volume c'est-à-dire livre relié ou broché. Il a fait imprimer tous ses ouvrages en un tome. 3Fig. Partie.
Croyait-elle [Mme de Maintenon] qu'on pût toujours ignorer le premier tome de sa vie ? , SÉV. , 7 juill. 1680
Elle [Mme de Mouci] me choisit plutôt qu'une autre pour me faire part de sa conduite ; elle a raison ; ce second tome est digne d'admiration pour ceux qui ont lu le premier , SÉV. , 12 juin 1680
Vous me ferez à loisir un second tome de vos aventures , SÉV. , à M. du Plessis, 25 sept. 1689 Fig. et familièrement. Faire le second tome de quelqu'un, lui ressembler en quelque chose ; cela se dit souvent en mauvaise part. Vous faites son second tome. On dit : faire le troisième tome, en parlant de trois personnes.
Je ne veux pas être le troisième tome de La Fayette et Dumouriez , Corresp. du général Klinglin, I, 12
Faire le second tome, se dit aussi d'actions qui se ressemblent.
Mme de Saint-Simon rencontre la princesse d'Harcourt dans la rue seule, en grand habit, tenant sa queue dans ses bras ; c'est que ses gens l'avaient abandonnée, et lui avaient fait le second tome du Pont-Neuf [joué le même tour] , ST-SIM. , 113, 235
TOME, VOLUME. Volume représente un objet soit unique et complet, soit détaché et d'une division souvent arbitraire. Tome, répondant à section, exprime toujours division, et une division rationnelle. Ainsi un tome peut former un traité spécial compris dans un ouvrage plus général, mais jamais un ouvrage complet ; il n'y a tome que s'il y a division. On met d'ailleurs un tome en plusieurs volumes, ou plusieurs tomes en un volume, à volonté ; ce n'est qu'une affaire de commodité. Lat. tomus, tome ; termes grecs, section et couper. TOME. Ajoutez : 4Dans l'antiquité, le tome était l'opposé du volume, c'est-à-dire un livre de forme carrée, semblable aux nôtres, tandis que le volume était un enroulement de feuillets collés bout à bout, Journ. offic. 16 déc. 1875, p. 10380, 1re col.