TOILETTE

Prononciation : toi-lè-t'
Nature : s. f.

1Petite toile. Se dit des batistes ou toiles de lin très fines. Fabricant de toilettes. Lingerie de toile de lin neuve, comme draps, toilettes, chemises, collets.... Tarif, 18 sept. 1664. 2Morceau de toile qui sert à envelopper certaines marchandises, pour les garantir ou pour les porter en ville. Les marchands d'étoffe et les tailleurs se servent de toilettes.
Défenses de les envelopper.... dans des enveloppes qui puissent marquer une autre qualité.... savoir les draps de la première qualité dans des toilettes de taffetas, ceux de la deuxième dans des toilettes moitié taffetas et moitié canevas ou treillis ; et ceux de la troisième dans des toilettes de treillis , Arrêt du conseil, 15 mai 1676
3Grand morceau de linge ou de taffetas qui est ordinairement embelli de quelque dentelle de fil d'or ou d'argent, qu'on étend sur une petite table, et sur lequel on met la trousse garnie de peignes, de brosses et de tout ce qui est nécessaire à l'ornement et à l'ajustement des hommes et des femmes. Toilette unie. Toilette à dentelle.
Qu'elle ait, comme un piquier, le corselet au dos, Et tout ce qui de jour la fait voir si doucette, La nuit comme en dépôt soit dessus la toilette , RÉGNIER , Sat. IX Toilette de point, point préparé pour servir de toilette. Elle acheta une belle toilette de point d'Angleterre. Fig. et anciennement, plier la toilette, prendre quelque chose dans un logis et s'enfuir. Cela se disait principalement d'un valet volant les hardes de son maître.
4Il se dit plus particulièrement des flambeaux, des boîtes, des flacons, des carrés qui servent à une femme quand elle se pare. Toilette d'argent. Dessus de toilette, pièce de velours, de damas, etc. bordée de dentelle ou de frange, avec laquelle on couvre tout ce qui est sur la toilette. 5Tout ce qui couvre et garnit le meuble devant lequel une femme se place quand elle veut se parer. Belle toilette. Riche toilette. Mettre la toilette. 6Le meuble même garni de tout ce qui est nécessaire à la parure et à la coiffure d'une femme.
Il dit : faisons le contrat ; on y consentit, et puis il dit : mais qui nous empêche de les marier demain ? chacun dit : mais des habits, mais une toilette, mais du linge ; il se moqua de ces sottises , SÉV. , 557
Attends, discret mari, que la belle en cornette Le soir ait étalé son teint sur la toilette , BOILEAU , Sat. X Voir une dame à sa toilette, l'entretenir à sa toilette, la voir, l'entretenir pendant qu'elle se coiffe.
J'avais ce matin un Provençal, un Breton, un Bourguignon à ma toilette , SÉV. , 131
Troisville fréquenta les toilettes ; le pied lui glissa ; de dévot il devint philosophe , SAINT-SIMON , 133, 222
Il savait par coeur tous ces petits propos de toilette, tous ces jolis mots qui ne disent rien , MARMONTEL , Cont. mor. Bonne mère.
Il y a eu toilette à Versailles, se disait quand la cour voyait la reine ou Madame à sa toilette.
Est-il possible que vous n'entendiez pas, quand j'ai dit : il y a eu toilette, que cela veut dire que la cour a vu la reine d'Angleterre et Madame à sa toilette ? , CAILLIÈRES , Mots à la mode, convers. I
Pilier de toilette, homme qui assiste assidûment à la toilette d'une ou plusieurs femmes (locution qui a vieilli). Revendeuse à la toilette, marchande à la toilette, femme qui porte dans les maisons des hardes, des bijoux, des étoffes pour les vendre.
Aurais-tu deviné que M. Turcaret eût une soeur revendeuse à la toilette ? , LESAGE , Turcaret, IV, 13
On dit de même : vendre à la toilette, revendre à la toilette.
Je revends à la toilette, et je me nomme madame Jacob , LESAGE , Turcaret, IV, 12
7Action de se parer, de s'habiller, pour paraître en public, pour aller en société ; il se dit des hommes et des femmes. Faire sa toilette. La toilette de cet homme n'est pas longue. Elle aime la toilette.
J'y fus avec Mme de Chaulnes et Mme de Carman ; elle [la Dauphine] était à sa toilette , SÉV. , 419
Votre tante n'est encore qu'éveillée ; et, entre le réveil et la sortie d'une demi-vieille, il y a bien des cérémonies de toilette , DUFRESNY , le Double veuvage, I, 2
Elle était éblouissante en sortant de sa toilette ; je trouvai qu'elle ne savait pas moins effacer la plus brillante parure qu'orner la plus simple , J. J. ROUSS. , Hél. v, 2
Et, sans être coquette, Il faut que l'on s'occupe un peu de sa toilette , A. DUVAL , Tyran domest. II, 6
J'ai su depuis qui payait sa toilette , BÉRANG. , le Grenier.
Dornier, assis dans un fauteuil, assistait à la toilette de celui qu'il nommait son cher maître , CH. DE BERNARD , Un Homme sérieux, IV Ensemble des ajustements dont on se pare pour aller dans le monde ; en ce sens, il se dit aussi des hommes. Riche toilette. Toilette de bon goût.
Dans ces lieux d'un concours général où les femmes se rassemblent pour montrer une belle étoffe, et pour recueillir le fruit de leur toilette , LA BRUY. , VII
Cabinet de toilette, petite pièce où l'on s'habille.
Le doux parfum d'un cabinet de toilette n'est pas un piége aussi faible qu'on pense , J. J. ROUSS. , Ém. II
8Dans la lingerie, toilette ou parure, un col de femme avec les manches pareilles. Acheter une toilette brodée. Quand une dame achète un col, la marchande lui demande si elle veut la toilette complète. 9Toilette de propreté, soins que l'on prend pour se laver, se nettoyer. 10Nom qu'on donne aux apprêts auxquels on soumet le condamné à mort, avant de le conduire à l'échafaud. 11Toilette se dit quelquefois des choses. La toilette préparatoire des bûches d'un train de bois. 12Bleu de toilette, espèce de teinture bleue dont on se sert pour donner une teinte bleuâtre au linge blanc qu'on empèse avant de le repasser. 13Membrane graisseuse et claire dont on se sert dans la boucherie et la charcuterie pour couvrir certaines pièces. 14Dans les papeteries, nom donné à un tamis de crin qui est placé sur les ouvertures d'une plaque de bois où passe l'eau des piles d'un moulin à chiffon. XVIe s.
Un petit coffre denuit, de broderie d'or, doublé par dedans de satin, prisé xxx escus ; dans lequel s'est trouvé une thoillette de thoile d'or en broderie de mesme et son sac de nuit de mesme avec des franges et crespines à ladite thoillette et sac garny de ses houpes ; ladite thoilette et sac doublé de satin de Bruges, prisés ensemble xxx escus , DE LABORDE , Émaux, p. 516
Pour une toilette jaulne pour envelopper une robbe à une nayne de ladicte dame [la reine] , DE LABORDE , ib.
Ces membranes sont fort deliées, ressemblans à petites toilettes d'araignées , PARÉ , XVIII, 7
Dimin. de toile ; provenç. teleta, pellicule.
On appelait toilette la toile qui servait à envelopper des vêtements ou objets précieux, celle aussi qui contenait tout ce qui était nécessaire à l'ajustement d'une femme.... on étendait cette toile ou petite toile sur une table qui en prit le nom, ainsi que l'ensemble du vêtement qu'on ajustait devant elle , DE LABORDE , Émaux, p. 516
TOILETTE. Ajoutez : 15Broderie de toilette, sorte de broderie.
Il convient de distinguer ici [pour les anciens], comme on le fait encore aujourd'hui, la broderie nuancée faite en or, en argent, en soies ou en laines de couleurs différentes, de la broderie blanche, dite de toilette, qui consiste dans un dessin tracé avec du fil sur une pièce d'étoffe blanche quelconque , Journ. offic. 22 févr. 1875, p. 1358, 2e col.
La broderie de toilette se fabrique à Paris et dans les départements de l'Est et se subdivise en une multitude de genres, dont les deux principaux sont le passé et le plumetis , ib. p. 1359, 1re col.