TOILE

Prononciation : toi-l'
Nature : s. f.

1Tissu de fil de lin, ou de chanvre, ou de coton. Grosse toile. Toile fine, toile de ménage, toile de batiste, toile de Hollande, de Normandie, de Bretagne.
Je détruirai et les colliers et les toiles si déliées, ces vaines couvertures qui ne cachent rien , BOSSUET , la Vallière
La côte de Coromandel fournit les plus belles toiles de coton qu'il y ait dans l'univers , RAYNAL , Hist. phil. I, 15
Pline nous apprend que les Égyptiens employaient les mordants pour teindre ces toiles en diverses couleurs dans un seul bain , MONGEZ , Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 262
C'était de l'Ibérie, aujourd'hui l'Espagne, que les Romains tiraient la plus grande partie de leurs toiles, et surtout de celles qui devaient être mises à la teinture , AMEILHON , Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 575 Toile de compte, toile fine. Familièrement. Il va se mettre dans les toiles, il va se coucher. Toile cirée, toile enduite d'une matière qui la rend imperméable à l'eau.
Les années coulent sur elle [duchesse du Lude, qui restait belle], comme l'eau sur la toile cirée , Mme DE COULANGES , 3 mars 1704, dans SÉV. t. x, p. 505, édit. RÉGNIER
Toile perdue, se dit dans le commerce, quand on ne rend pas le sac. Toile de mai, ainsi dite du beurre de mai (voy. BEURRE), sparadrap qu'on prépare avec des bandes de toile trempées dans une matière emplastique. Fig. Toile de Pénélope, oeuvre qu'on ne finit jamais, qu'on fait et défait sans cesse, par allusion à Pénélope, qui, ayant promis aux prétendants d'en choisir un pour mari quand elle aurait fini une certaine toile, défaisait la nuit ce qu'elle avait fait le jour.
Cet ouvrage [le Dictionnaire de l'Académie] est une toile de Pénélope, dont on défait en un jour ce qu'on a fait en un autre , FURETIÈRE , Factums, t. I, p. 185
Fig. En termes militaires, déchirer la toile, faire un feu de peloton successif, et non instantané, dont le son traîne, au lieu de faire entendre une seule explosion.
2Toile se dit par opposition à coton. Je déteste le linge de coton ; je n'aime que la toile. 3Toile peinte, toile de coton qui est peinte de diverses couleurs. Il se dit d'une toile peinte aux Index, ou à la manière des Indes, avec des couleurs solides et durables.
On y a établi [à Montpellier] plusieurs fabriques d'indiennes ou toiles peintes , P. GIRAUDEAU , la Banque rendue facile, p. 391
Toile imprimée, toile peinte par impression.
On y achète des toiles imprimées, dont les procédés, d'abord servilement copiés en Europe, ont été depuis simplifiés et perfectionnés par notre industrie , RAYNAL , Hist. phil. III, 24
4Il se dit aussi de quelques autres tissus. Toile de crin. Toile d'amiante. Toile métallique, toile faite avec des fils de métal.
Pour prévenir ces accidents [l'inflammation du feu grisou], il suffit de placer la lumière destinée à éclairer le mineur dans une petite lampe dont les jours sont recouverts d'une toile métallique très fine , THENARD , Traité de chim. 1re part. liv. IV, n° 84 bis.
Toile d'or, toile d'argent, certains tissus légers dont la trame est d'or ou d'argent, et la chaîne de soie. Toile de soie, espèce de gaze ou toile très claire fort à la mode au commencement du XVIIe siècle.
Que vous vendez de ces toiles de soie ! , CORN. , Gal. du Pal. I, 4
5En toile, en pièce (les pièces de drap sortent de la fabrique enveloppées dans une toile).
La première colonne contiendra la date du jour auquel ladite pièce [il s'agit d'étoffes de laine] aura été présentée en toile au bureau de visite... , Lett. patentes, 1er juin 1780, art. 10
6Terme d'emballage. Toile grasse, toile enduite d'une sorte de goudron, avec laquelle on enveloppe les caisses ; toile maigre, toile non goudronnée qu'on met par-dessus la toile grasse. 7Terme de peinture. Toile imprimée, toile clouée sur un cadre et enduite d'une teinte ordinairement blanche ou grisâtre sur laquelle on peint.
Où serait l'homme qui osât dire qu'une servante barbouillant au hasard cette toile avec un balai, les couleurs se seraient rangées d'elles-mêmes ? , FÉN. , Exist. VIII Par extension, tableau.
La toile est animée, et le marbre respire , VOLT. , Henr. VII
Fuyant parmi les morts sa patrie asservie, Sous sa main [de L. David], rivale des dieux, La toile s'enflammait d'une éloquente vie , A. CHÉN. , le Jeu de paume, à Louis David
Plusieurs autres statues du genre pieux montrent que le christianisme ne saurait pas moins animer le marbre que la toile , CHATEAUBR. , Génie, III, I, 5
C'est par lui [le peintre David] que notre grandeur Sur la toile respire encore , BÉRANG. , Convoi de David.
8Tapisseries.
Seule au milieu des filles de sa cour, Elle [la reine Mathilde] animait ces toiles immortelles, Doux monument.... , P. LEBRUN , Poés. t I, 5
9Tissu que font les araignées pour prendre les insectes.
L'aragne cependant se campe en un lambris.... Travaille à demeurer : voilà sa toile ourdie, Voilà des moucherons de pris , LA FONT. , Fabl. III, 8
Rentrons au centre, comme l'insecte au milieu de sa toile , J. J. ROUSS. , Ém. II
Ceux qui nous l'ont transmise [l'histoire] ressemblent à des naturalistes qui décriraient avec complaisance les combats des araignées qui se dévorent, et qui oublieraient de nous faire connaître l'industrie avec laquelle elles fabriquent leur toile , D'ALEMB. , Oeuv. t. IV, p. 187
Partout les salles étaient détendues, et l'araignée filait sa toile dans les couches abandonnées , CHATEAUBR. , René. Fig.
Le P. Tellier ne tarda pas à embarrasser dans ses toiles le cardinal de Noailles comme une araignée fait une mouche , SAINT-SIMON , 415, 221-.
Toile d'araignée, toile à matelas, coquilles univalves ; c'est le cône aranéeux.
10Particulièrement, rideau qui cache la scène d'un théâtre.
Au bruit que la toile fit à mon oreille en se levant, mon sang se gela dans mes veines , MARMONTEL , Mém. III
Ne fût-ce même que pour cacher le besoin qu'on a quelquefois de baisser la toile, il serait à souhaiter qu'on la baissât toujours dès qu'un acte serait fini , MARMONTEL , Oeuv. t. VII, p. 220
11Tente (acception qui vieillit). Il y a tant d'hommes sous la toile. L'armée est sous la toile, elle est campée. 12Se dit, en termes de marine, pour l'ensemble des voiles. Porter beaucoup de toile. Charrier de la toile, porter autant de voiles que possible. Mettre de la toile dehors, déployer des voiles. 13Les toiles d'un moulin à vent, les toiles tendues sur les ailes d'un moulin pour le faire aller. 14Terme de chasse. Grandes pièces de toile, bordées de grosses cordes, qu'on tend autour d'une enceinte et dont on se sert pour prendre les bêtes noires. Nous avons trouvé deux sangliers dans nos toiles. Grands filets que l'on tend pour prendre des cerfs, des biches, des chevreuils, etc. Capitaine des toiles, officier qui tend les toiles bordées de fortes cordes, pour prendre le gros gibier, surtout quand on veut l'avoir vivant. 15Rideaux dans un jeu de paume qui descendent depuis le toit jusqu'à la muraille pour préserver du soleil. Tirer les toiles. La balle a donné dans les toiles. 16Feuille de métal qui se forme entre les pièces d'un moule. Vous parlez trop, vous n'aurez pas ma toile, se dit pour refuser quelque chose, par allusion à un conte d'une bonne vieille qui avait recommandé à son fils, très simple d'esprit et chargé de vendre une pièce de toile, de ne pas la vendre à quelqu'un qui parlerait trop. XIIIe s.
La toile de l'iraigne, qui contre le vent n'a durée , Psautier, f° 110
Si aurez un bon confenon O langues tresques à l'arçon, Chauces, teles [toiles de fer, sorte d'armure], hauberc et haume , Partonop. ms. de St-Germ. f° 152, dans LACURNE
XIVe s.
Icellui Denaing fust alez boire en une taverne de cervoise en ladite ville de Valenciennes avec un tellier de toiles, pour à lui marchander de toiles tistre , DU CANGE , telarius.
XVe s.
Au milieu de la lice avoit une toile pour conduire les chevaux, pour les courses de lances , D. DE LA MARCHE , Mém. I, p. 268, dans LACURNE
Joustes furent faictes et criées par Jehan monsieur de Cleves, Jacques de Lalain et moult d'autres ; et furent joustes sans toile, sans fiens [fumier] ou sablon, en un lieu devant l'hostel du prince que l'on appelle les bailles , D. DE LA MARCHE , ib. p. 237
XVIe s.
Dix aulnes toille d'argent, frizée d'or, pour faire bas de soye, capparasson et harnoys de cheval, à 25 escus soleil l'aulne , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 497
Puis sur tout le ventre sera appliquée ceste toile Gautier , PARÉ , XVIII, 34
Et les draps en provenans en toile [en pièce], envoiera au foulon pour y estre desgraissés , O. DE SERRES , 883
Ou si j'estois assez subtil Pour animer par un outil La toile muette, ou le cuivre, Mon art t'offriroit ces presens , RONS. , 544
À toile ourdie Dieu mande le fil , COTGRAVE ,
Toille, femme laide ni belle Prendre ne doibs à la chandelle , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 426
Faire avec les piedz la toylle soubz la table et touttes autres petittes muguetteries, lesquelles les amoureux hont accoustumé de faire avec leurz dames , BONIVARD , Advis et devis, p. 101
Wallon, teûll, teule ; bourguign. theule ; genev. avoir la toile sur les yeux, être agonisant ; provenç. tela, tella ; espagn. tela ; portug. tela, tea ; ital. tela ; du lat. tela, contraction de texela, de texere (voy. TISTRE). TOILE. Ajoutez : 17Toile anglaise ou toile gaufrée, toile employée à la reliure, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 465. 18Toile amiantine, toile d'amiante.
Adjudication au rabais, sur soumissions cachetées, de 40 000 mètres courants de toile amiantine à fournir et à livrer à la direction d'artillerie de Lyon , Journ. offic. 12 août 1877, p. 5762, 1re col.
19Toile de Vichy, nom d'un tissu de coton qui se fabrique à Roanne, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. IV, p. 492.
Fond de la dentelle. Blonde d'un point très serré.