TOC

Prononciation : tok'
Nature : interj.

1Onomatopée d'un bruit, d'un choc sourd.
Le loup ne fut pas longtemps à arriver à la maison de la mère-grand ; il heurte, toc toc ! , CH. PERRAULT , le Petit Chaperon rouge.
Lundi dernier, à cette heure-ci à peu près, j'entends à ma porte, toc toc , GENLIS , Mères riv. t. II, p. 102, dans POUGENS
2S. m. Espèce de sonnerie sourde d'une montre à répétition sans timbre. Une montre à toc. 3Jeu qui se joue sur un trictrac, et qui n'est qu'un diminutif du vrai jeu. On convient de jouer en un, ou deux ou trois trous ; et l'on marque un trou chaque fois qu'on gagne deux points. La partie est donc très vite finie. 4Terme de marine. Courir à toc de voiles, faire route en forçant de voiles autant que possible. TOC. Ajoutez : 4Populairement, or faux. Montre de toc. Bijoux en toc.
C'est pour les boucles d'oreilles que monsieur qui est là m'a données ; elles étaient en toc , Gaz. des Trib. 8-9 oct. 1877, p. 977, 1re col.