TITULAIRE

Prononciation : ti-tu-lê-r'
Nature : adj.

1Qui a rapport à un titre, à une inscription. Patron titulaire d'une église, le saint dont cette église porte le nom. Terme de diplomatique. S'est dit des caractères avec lesquels on écrit des titres d'ouvrages ou de chapitres. 2Qui a le titre et le droit d'une dignité, d'une fonction, sans la possession et l'exercice. Les princes de la maison de Savoie ont été longtemps rois titulaires de Jérusalem.
Le coadjuteur avait un régiment qu'on nommait le régiment de Corinthe, parce que le coadjuteur était archevêque titulaire de Corinthe , VOLT. , Louis XIV, 4
3Qui est revêtu d'un titre, soit qu'il en remplisse, soit qu'il n'en remplisse pas la fonction. Professeur, chanoine titulaire. Les membres titulaires d'une société savante. Substantivement. Le titulaire est en congé. Il n'est que le gérant de ce bureau de tabac ; une telle en est la titulaire.
Quand le choix est fait [de la femme assez riche pour que sa dot paye une charge de notaire], on attaque à la fois le père et la fille ; l'ancien titulaire se charge de l'un, le nouveau titulaire se charge de l'autre, et, au bout d'un mois le contrat se signe , REYBAUD , Jér. Paturot, I, 12
Il se disait de même autrefois de charges, d'offices, de bénéfices. Le titulaire et le survivancier.
Mettre le titulaire en possession du bénéfice Comme il n'y a pas de raison qu'une dignité tue celui qui s'en trouve revêtu.... ce n'est pas un événement fort rare à un titulaire d'enterrer son successeur , LA BRUY. , XII
XVIe s.
Par ce moyen estant despouillé de son essence, il [le Fils] sera seulement un Dieu titulaire , CALV. , Inst. 92
L'evesque [de Genève] fit response... Que voulez-vous que je y face ? je ne suis que evesque titulaire , BONIVARD , Chron. de Genève, III, 1
Au regard de la nouvelle invention des superlatifs latins en issime, comme illustrissime, que nous pouvons appeler superlatifs titulaires... , MEIGRET , dans LIVET, la Gramm. franç. p. 73
Elle [la fortune] m'a faict quelques faveurs venteuses, honoraires et titulaires, sans substance , MONT. , IV, 143
Lat. titularis, de titulus, titre.