TITILLER

Prononciation : ti-til-lé
Nature : v. a.

Causer la titillation. Ce vin titille agréablement le palais. XIIe s.
Cum la char ki tetille [palpite] après l'entameüre , Th. le mart. 168
XVIe s.
Afin qu'elle soit aiguillonnée et titillée , PARÉ , XVIII, 4
Lat. titillare.