TIREUR, EUSE

Prononciation : ti-reur, reû-z'
Nature : s. m. et f.

1Celui, celle qui tire.
Bourgelat,... c'est un des meilleurs tireurs de la voiture philosophique , D'ALEMB. , Lett. à Volt. 29 déc. 1763
2Dans les fonderies de plomb pour les armes à feu, ouvrier qui tire de la chaudière le plomb fondu et qui le verse dans les moules. Ouvrier qui applique le mordant sur les toiles peintes.
Le mordant coloré dont on doit se servir est contenu dans une terrine ; un ouvrier, qu'on nomme tireur, prend ce mordant avec une maniette... , Dict. des Arts et mét. Toiles peintes
Tireur, euse, ouvrier, ouvrière, chargés de tirer les ficelles des semples dans une manufacture d'étoffes. Nom de jeunes ouvriers qui tiennent les deux extrémités d'un rouleau de papier de tenture pendant qu'on l'imprime.
3Tireur d'or, ouvrier qui tire, bat et file l'or, l'argent ou l'argent doré.
On a fait ici une capture de voleurs de grand chemin.... il y en a un de Paris, fils d'un tireur d'or de la rue Saint-Denis , GUI PATIN , Lett. t. II, p. 246 Ouvrier épinglier.
4Tireur de mine, ouvrier qui travaille dans les mines.
Un morceau de mine de fer cubique, semblable à celui de Sibérie, que mes tireurs de mine ont trouvé dans le territoire de Montbard , BUFF. , Hist. min. Introd. Oeuv. t. VIII, p. 102
5Homme qui tire le bois des trains de bois. 6Tireur de laine, se disait anciennement d'un filou qui volait les manteaux de laine.
Ce pillage [des troupes], qui était trouvé tout aussi mauvais au parlement que celui des tireurs de laine sur le Pont-Neuf , RETZ , IV, 135
7Aujourd'hui, en termes d'argot, tireur, voleur à la tire. 8Celui, celle qui tire du vin d'un tonneau.
L'une pourtant des tireuses de vin De lui sourire au retour ne fit faute , LA FONT. , Rémois.
9Celui qui extrait par voie de distillation ou autrement.
Appelons-les, s'il vous plaît, des tireurs d'essences ; ils mettent leurs avis à l'alambic... , BALZ. , De la cour, 3e disc. Fig. Tireur d'éclaircissement, s'est dit de celui qui veut qu'une personne s'explique sur quelques paroles qu'elle a dites.
Je vois bien que M. le Maistre est un tireur d'éclaircissement , BALZ. , liv. VI, lett. 3
Je conjure mon bon génie De me tirer de la manie Des tireurs d'éclaircissements , MAINARD , dans RICHELET
10Tireuse de cartes, prétendue devineresse qui prédit l'avenir, d'après les diverses combinaisons des cartes.
Elle fait des livres, elle est hardie, tranchante, romanesque, athée, et tremble devant une tireuse de cartes , PICARD , Provinc. à Paris, II, 1 Il y a aussi des tireurs de cartes. Tireur d'horoscope, en un sens analogue.
Après les tireurs d'horoscopes, marchaient les scribes des choses sacrées , DIDER. , Opin. des anc. philos. (Égyptiens).
11Celui qui s'exerce au tir ; celui qui tire, qui chasse au fusil. C'est un bon tireur.
Victoire, victoire ! Salut, honneur Au bon tireur ! , DANCOURT , Prix de l'arqueb. sc. 22 Absolument, chasseur qu'on entretient pour tuer du gibier. Se dit aussi en parlant de ceux qui, dans une battue, sont chargés de tirer, tandis que d'autres font la battue.
12Il se dit de soldats envoyés pour faire des décharges d'armes à feu. On disposa des tireurs sur plusieurs points. 13Anciennement, tireur d'armes, celui dont la profession est de montrer à faire des armes ; on dit aujourd'hui maître d'armes.
Tout beau, monsieur le tireur d'armes ; ne parlez de la danse qu'avec respect , MOL. , Bourg. gent. II, 3
Bussy-le-Clerc, l'un des Seize, qui, de tireur d'armes, était devenu gouverneur de la Bastille et le chef de cette faction , VOLT. , Henr. IV, Notes. Absolument, il se dit aujourd'hui de celui qui fait des armes C'est un bon, un médiocre tireur. Terme d'escrime. Arrêter un tireur, prendre un coup d'arrêt sur une marche avec opposition. Tireur d'armes, coquille univalve.
14Terme de commerce. Celui qui tire une lettre de change sur quelqu'un. 15Tireur de prime, se disait au jeu de prime.
Ce qui y est y est [dans un événement dont on ne connaît pas encore l'issue] ; et l'inquiétude, non plus que les façons des tireurs de prime, ne fait rien à l'affaire , SÉV. , 14 août 1776
XVe s.
L'umble supplication des maistres ouvriers du mestier de tireur de fil de fer de nostre ville de Rouen , Ordonn. mai 1485
XVIe s.
Un rude tireur le floret au poing , MON , T. I, 164
Les coucons ainsi preparés attendront le loisir du tireur , O. DE SERRES , 493
Coupeurs de bourse et tireurs de laine , BRANTÔME , Hom. ill. Charles IX
Tirer ; prov. et esp. tirador ; it. tiratore. TIREUR. Ajoutez : 16Tireur d'aviron, rameur.
Deux des yoles embarquèrent par l'avant un paquet d'eau et sombrèrent ; chacune d'elles portait un patron à la barre et quatre tireurs d'avirons , Journ. offic. 19 juill. 1877, p. 5303, 2e col.
17Tireur de sable, homme qui tire du sable des rivières.
Le sieur Jean Julien E...., tireur de sable, à Périgueux , Journ. offic. 10 juin 1877, p. 4289, 2e col.