TIQUE

Prononciation : ti-k'
Nature : s. f.

1Un des noms vulgaires donnés aux espèces du genre ixode, et surtout à l'ixode ricin qui s'attache aux chiens, aux boeufs, aux moutons et autres animaux (les ixodes sont non pas des insectes, mais des arachnides).
Ils [certains oiseaux] se posent sur les boeufs et sur les vaches pour manger les tiques, les vers et les insectes nichés dans le poil de ces animaux , BUFF. , Ois. t. XII, p. 92 Soûl comme une tique, très soûl, vu que la tique se gorge de sang et semble immobile ensuite.
2Père des tiques, un des noms donnés par les Européens établis en Égypte au héron bouvier (gralles) de Savigny (Égypte, Java), qu'ils appellent aussi garde-boeuf, LEGOARANT. XVIe s.
On dit que le tahon qui tourmente les taureaux, se fiche auprès de leurs aureilles, et aussi fait la tique aux chiens , AMYOT , Comm. discern. le flatt. 22
Ital. zecca ; du germanique : angl. tick, danois, tege ; bas-allem. teck ; allem. Zecke, tique.