TINTIN

Prononciation : tin-tin
Nature : s. m.

Se dit, par onomatopée, pour exprimer, dans une partie de table, le choc des verres.
Vivandière du régiment, C'est Catin qu'on me nomme ; Je vends, je donne et bois gaîment Mon vin et mon rogomme ; J'ai le pied leste et l'oeil mutin, Tintin, tintin, tintin, r'lin tintin , BÉRANG. , Vivandière. On dit aussi tinrelintintin.
XIIIe s.
Mais ou [au] plus grant tintin d'espées seur cherviaux [cerveaux, têtes] Là où [il] veoit le plus machues et coutiaus.... , ADAM DE LA HALLE , le Roi de Sezile, dans RUTEBEUF, t. I, p. 433
XVIe s.
Tintin de la cloche , PASQUIER , Rech. VIII, p. 671, dans LACURNE
Au tintin de la sonnette , DU BELLAY , VII, 37, verso.