TINTAMARRE

Prononciation : tin-ta-ma-r'
Nature : s. m.

Terme familier. Bruit éclatant, accompagné de confusion et de désordre.
Les trompes et les cors font un tel tintamarre Que le bonhomme est étonné , LA FONT. , Fabl. IV, 4
Parmi ce spectacle si rare [d'un feu d'artifice], Figure-toi le tintamarre, Le fracas et les sifflements Qu'on entendait à tous moments , LA FONT. , Oeuvres diverses, t. II, p. 302
L'esprit de ce souverain juge du monde [l'homme] n'est pas si indépendant qu'il ne soit sujet à être troublé par le premier tintamarre qui se fait autour de lui , PASC. , Pons. III, 9, édit. HAVET.
Vous ne savez pas tout le tintamarre qu'a fait ici le tonnerre , BOSSUET , Lett. abb. 106
Un gouverneur qui fait grand tintamarre et brûle ses faubourgs , HAMILT. , Gramm. 8
Comment veut-il juger d'une pièce en effet Au tintamarre affreux qu'au parterre on a fait ? , PIRON , Métrom. v, 2 Au plur.
Fût-il Suivi de cent clairons sonnant des tintamarres , V. HUGO , Ruy Blas, I, 2
Par extension. Bruit des fêtes, des réceptions.
Je pense, ma chère enfant, au tintamarre où vous avez été ces derniers jours ; nous étions dans des occupations bien différentes , SÉV. , 6 mars 1680
Nous trouvons partout.... les compliments et le tintamarre qui accompagne vos grandeurs , SÉV. , à Mme de Grignan, 30 juill. 1689
Au milieu de tout le tintamarre du mariage du roi, leurs morts [de la Vrillière et de Grammont] ne feront pas le moindre petit bruit , VOLT. , Lett. Mme de Bernières, 7 sept. 1725
Cela va faire un tintamarre, un sabbat dans la maison , AL. DUVAL , le Naufrage, sc. 17
Fig. Éclat, effet produit.
Ce bruit de la vaisselle [portée à la monnaie] fit un grand tintamarre à la cour , SAINT-SIMON , 233, 106
XVe s.
Ô tintamarre plaizant Et doulcement rezonnant Des tonneaux que l'on relie , BASSELIN , L.
XVIe s.
Tant cette ame [de Rodomont] enragée, inhumaine et terrible Faisoit de tintamarre et se monstroit horrible , DESPORTES , Mort de Rodomont.
Le malade oit un bruit et tintamarre aux oreilles.... , PARÉ , XVI, 40
Leurs pieces de batteries [balistes des anciens] representoient, comme l'effect, aussi le tintamarre des nostres , MONT. , I, 363
Fiez-vous à vostre philosophie, vantez-vous d'avoir trouvé la febve au gasteau, à veoir ce tintamarre de tant de cervelles philosophiques , MONT. , II, 249
La foudre et le tonnerre ne font point un tel tintamarre que fait une femme lorsqu'elle se met sur ses ergots pour abbayer , CHOLIÈRES , Contes, t. II, après-dîn. II, p. 68, dans POUGENS
Wallon, titamâr ; d'après Pasquier, Recherches, p. 734, de tinte à marre, les vignerons ayant l'habitude de s'avertir au loin en tintant ou frappant sur le fer de leurs marres.