TIMBALIER

Prononciation : tin-ba-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des tin-ba-lié-z habiles
Nature : s. m.

Celui qui bat des timbales.
On trouva que le prétendu ministre était un trompette du milord [qui, pour tromper une femme, simulait un mariage], et le témoin son timbalier , HAMILT. , Gram. 9
Je suis le fils d'un timbalier des armées du roi , MARIV. , Préj. vaincu, sc. 1
Quelquefois, en poussant une voix de tonnerre, Je fais le timbalier sur les bords de ma chaire , SANLECQUE , Poëme sur les mauvais gestes des prédicateurs
Timbale ; wallon, tîbalî.