TIERS, ERCE

Prononciation : tiêr, tièr-s'
Nature : adj.

1Troisième ; en ce sens, il a vieilli et ne reste usité que dans certaines phrases. La tierce partie d'un tout. En maison tierce. Billet écrit à la tierce personne. En main tierce.
Recevez-moi pour tiers d'une amitié si belle , CORN. , Suite du Ment. v, 5
Le premier [ail] passe ; ainsi fait le deuxième ; Au tiers il dit : que le diable y ait part ! , LA FONT. , Pays.
Tout ce qu'on put obtenir du prince fut qu'il consentît de traiter d'égal avec l'archiduc, à condition qu'en lieu tiers ce prince ferait les honneurs des Pays-Bas , BOSSUET , Louis de Bourbon.
Je me lasse de parler en tierce personne , J. J. ROUSS. , Ém. IV
En Allemagne on a renchéri sur cette formule de politesse [le vous], en ajoutant le pluriel à la tierce personne , MARMONTEL , Oeuv. t. x, p. 258 Tiers arbitre, arbitre qui est appelé à départager des arbitres volontaires.
2Tiers parti, parti qui se forme entre deux partis extrêmes.
De ces deux contraires sentiments, le jugement et l'oreille peuvent faire comme un tiers parti, qui, à mon avis, est le meilleur , VAUGEL. , Rem. t. I, p. 207, dans POUGENS
Il y aura un parlement [en Angleterre, après l'expulsion de Jacques II] ; on espère à un tiers parti, qui ne voudra point du prince d'Orange , SÉV. , 496 Nom donné en 1591 à un parti qui se forma entre celui du roi Henri IV et celui de la Ligue.
3Le tiers état, la partie de la nation qui n'appartenait ni à la noblesse, ni au clergé.
Le temps de Philippe le Bel, qui commença son règne en 1285, fut une grande époque en France, par l'admission du tiers état aux assemblées de la nation , VOLT. , Moeurs, 65
Un tiers état, sans lequel il n'y eut jamais chez aucun peuple ni arts, ni moeurs, ni lumières , RAYNAL , Hist. phil. v, 23
Qu'est-ce que le tiers état ? tout ; qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l'ordre politique ? rien ; que demande-t-il à devenir ? quelque chose , SIEYÈS , Qu'est-ce que le tiers état ?
Que ce toit [jeu de paume] leur rappelle Ce tiers état à la honte rebelle, Fondateur de la liberté , A. CHÉN. , Le jeu de paume, 7 On dit aussi absolument le tiers. Les députés du tiers. Le doublement du tiers, en 1789. Le tiers frisé, la partie du tiers état qui avait reçu quelque éducation.
Ledit Goupilleau n'était pas même un de ces roturiers du tiers frisé qui savaient marcher les pieds en dehors , DECOURCHAMP , Souv. de la marq. de Créqui, t. VII, chap. 4
4Tiers ordre, voy. ORDRE, n° 19. 5Terme de médecine. Fièvre tierce, fièvre qui revient périodiquement de deux jours l'un.
Mme de la Fayette me prie de vous dire l'état où elle est.... la fièvre tierce l'a reprise , SÉV. , 145 Double-tierce, celle où le malade a tous les jours des accès alternativement semblables, de sorte que le premier répond au troisième, le deuxième au quatrième, ainsi de suite.
La fièvre double-tierce le saisit [le chanoine], et il se coupa la gorge avec un rasoir au quatrième accès , RETZ , IV, 298
Tierce doublée, celle qui présente deux accès tous les deux jours et un jour d'intermittence.
6Terme de vénerie. Tiers an, troisième année. Ce sanglier est dans son tiers an. On dit aussi : c'est un tiers an. 7Terme de féodalité. Tierce foi, état dans lequel un fief tombait, lorsque celui qui l'avait acquis, puis son héritier, puis l'héritier de ce dernier en faisaient foi et hommage. Tierce main, troisième possession d'un héritage noble dont la foi n'était plus due, parce qu'on l'avait changée en devoirs. 8S. m. Une troisième personne, et, par extension, une personne étrangère.
Je connus alors.... que personne ne juge d'un tiers avec moins de passion que vous jugiez de vous-même , VOIT. , Lett. 34
Un tiers est toujours incommode en de pareilles rencontres , HAUTEROCHE , le Coch. 18
Les lois qui font périr un homme sur la déposition d'un seul témoin, sont fatales à la liberté ; la raison en exige deux, parce qu'un témoin qui affirme, un accusé qui nie, font un partage ; et il faut un tiers pour le vider , MONTESQ. , Esp. XII, 3
Comme ils [les hommes] vivent en société, leurs intérêts sont si mêlés et si confondus, il y en a tant de sortes différentes, qu'il est nécessaire qu'un tiers débrouille ce que la cupidité des parties cherche à obscurcir , MONTESQ. , Lett. pers. 95
Souvent un tiers se brouille avec les deux partis , GRESS. , Méch. IV, 7
Je sais que M. d'Alembert a l'honneur de vous faire sa cour ; sa présence ne me chassera point ; mais ne trouvez pas mauvais, je vous supplie, que tout autre tiers me fasse disparaître , J. J. ROUSS. , Lett. à Mme de C. p. 16, dans POUGENS En tiers, loc. adv. Exprime la position d'une personne qui se trouve troisième avec deux autres dans une réunion.
Si vous eussiez cru qu'elle eût été en tiers , SÉV. , 289
M. le Prince vint se mettre en tiers, et se rendit maître de la conversation , MAINTENON , Lett. à Mme de Brinon, 17 mars 1692
Grammont soupait continuellement en tiers ou en quart avec eux [Livry et des Ormes] , SAINT-SIMON , 132, 210
On lui répond [à Claude] qu'il serait assez riche, s'il plaisait à ses affranchis de l'admettre en tiers , DIDER. , Cl. et Nér. I, 19
9Terme de jurisprudence. Tiers détenteur, celui qui est actuellement possesseur d'un bien acheté d'une personne et réclamé par une autre.
Si le tiers détenteur ne remplit pas les formalités qui seront ci-après établies pour purger sa propriété, il demeure, par l'effet seul des inscriptions, obligé comme détenteur à toutes les dettes hypothécaires , Code civ. art. 2167 Tiers possesseur, même sens.
Le tiers possesseur a le même droit, sauf sa garantie contre son vendeur , Code civ. art. 1681
Terme de procédure. Tiers saisi, celui entre les mains duquel on a fait une saisie-arrêt, une opposition. Tiers opposant, celui qui, n'ayant point été partie dans une contestation jugée, prétend que le jugement ou l'arrêt lui fait tort, et qui s'oppose à l'exécution. On appelle tierce opposition l'acte qu'il fait signifier à cette fin. Terme de droit commercial. Tiers porteur, second endosseur d'un effet.
10La troisième partie d'une chose qui est ou que l'on conçoit divisée en trois parties. Douze francs et le tiers en sus font seize francs (voy. un autre sens de cette locution à SUS).
J'en cache les deux tiers [de mes gens] aussitôt qu'arrivés , CORN. , Cid, IV, 3
Quand l'astre du jour Aura sur l'horizon fait le tiers de son tour , RAC. , Athal. I, 1
J'ai saisi l'occasion de lui envoyer ce jeune baron de Pellemberg, qui est un tiers d'Allemand, un tiers de Flamand, un tiers d'Espagnol, et qui voulait changer ces trois tiers en une totalité russe , VOLT. , Lett. Catherine II, 11 déc. 1772
Le tiers du genre humain périt avant d'avoir atteint l'âge de vingt-trois mois.... les deux tiers du genre humain périssent avant l'âge de trente-neuf ans, en sorte qu'il n'y a guère qu'un tiers des hommes qui puissent propager l'espèce, et qu'il n'y en a pas un tiers qui puissent prendre l'état de consistance dans la société , BUFF. , Prob. vie, Oeuv. t. x, p. 241
Dans les ordres rigoureux, ajoutait un saint cardinal, il y a un tiers de saints, un tiers de fous, un tiers de mécontents , D'ALEMB. , Éloges, Segrais, note 7 Parti des deux tiers, se disait des partisans du doublement du tiers état en 1789. Autrefois, toile d'un tiers, de deux tiers, toile qui avait un tiers, deux tiers d'aune de largeur. Terme de marine. Naviguer au tiers franc, se dit quand le propriétaire d'un bâtiment de commerce reçoit le tiers du fret, et que les deux autres tiers servent à la solde et à la nourriture de l'équipage.
11Tiers consolidé, capital des rentes sur l'État après sa réduction au tiers.
Et jamais ma dépense excédant ma recette Ne me force à bâtir un espoir mal fondé Sur le terrain mouvant du tiers consolidé , C. DELAVIGNE , Éc. des vieill. I, 1
12Terme d'ancienne coutume. Tiers coutumier, troisième partie des biens du père ou de la mère, dont il n'était pas permis de disposer au préjudice des enfants. Tiers denier, droit consistant dans le tiers du prix des ventes extraordinaires des bois et des pâturages des communautés, qui était attribué au roi et aux seigneurs hauts justiciers. Tiers lods, prélèvement que faisaient le roi et les seigneurs hauts justiciers, à la vente d'un pré, du tiers du droit de lods, pour prix de la concession des eaux qui servaient à l'irrigation de ce pré. Tiers à merci, droit seigneurial du tiers que le seigneur prenait à volonté. Terme de féodalité. Tiers et danger, droit de prendre dans les bois qui y étaient sujets le tiers et le dixième de ce qui était vendu, soit en nature, soit en deniers.
Droits de tiers et danger, à nous dus sur les bois de notre province de Normandie , Arrêt du conseil, 18 févr. 1673
13Le tiers et le quart, s'est dit d'un prélèvement.
Sont fournis les dits ecclésiastiques de deux cent cinquante neuf métairies et sept mille arpents de vigne, qui sont par eux baillés à ferme, sans compter trois mille arpents où ils prennent le tiers et le quart , Description de la carte cénomanique, 1715, dans CH. NISARD, Journ. de l'instr. publique, 2 août 1860
14Familièrement. Le tiers et le quart, toutes sortes de personnes indifféremment, le premier venu (la 3e et la 4e personne, d'une façon indéterminée ; voy. la phrase de St-Simon : en tiers et en quart, n° 8).
Homme qui hors de là faisait le goguenard ; Tout passait par son étamine ; Aux dépens du tiers et du quart Il se divertissait.... , LA FONT. , Candaule.
Et l'on y sait médire et du tiers et du quart , MOL. , Tart. I, 1
Après avoir causé avec vous du tiers et du quart , SÉV. , 23 déc. 1677
Vexations infinies exercées à tort et à travers sur le tiers et sur le quart , VAUBAN , Dîme, p. 237
Vous savez avec quelle bonne foi j'ai prêté mon argent au tiers et au quart depuis deux ans , DANCOURT , Désol. des joueuses, SC. 9
15Un tiers, petite mesure qui était entre la chopine et le demi-setier. 16S. f. Tierce, compagne que l'on donne à une religieuse quand elle reçoit une visite au parloir.
La soeur qui sert de tierce au parloir sera soigneuse d'écouter tout ce qui se dit , Constit. de Port-Royal, p. 156, dans RICHELET
1. Voy. MOITIÉ pour l'accord de tiers avec le verbe. 2. Cazotte, Diable amour. XI, a dit : Nous nous trouvâmes en tiers, en parlant de deux personnes à qui une troisième se joint. Locution vicieuse. Les deux ne sont pas en tiers avec le survenant ; c'est lui qui est en tiers avec les deux. XIe s.
Après les dous [deux] [ils] establisent la terce [eschele, escadron] , Ch. de Rol. CCXVI
D'ici qu'il ait tres foiz demandé dreit ; e s'il à la tierce fiée ne pot dreit aver... , Lois de Guill. 42
XIIe s.
Quant Robert ert culchiez e deüst reposer, Tantes afflictions, ço dist, perneit [prenait] li ber, Bien le tierz de la nuit ne voleit il cesser , Th. le mart. 103
XIIIe s.
La tierce bataille fist li quens Hues de Saint-Pol , VILLEH. , LXIX
Li uns ot nom Morant, li tiers ot nom Renier , Berte, XI
Quant son segré dit li aura, Jamès li tiers ne le saura , la Rose, 4746
Si comme il avient que uns hons prent se [sa] cousine en tiers ou en quart , BEAUMAN , XVIII, 7
XIVe s.
Nous leur baillons en assiete et en pris de vint et cinq livres tournois petiz de rente par an tout nostre droit de tiers et de dangier, que nous avions en douze vint et quatorze acres de bois , DU CANGE , tertium.
Au soir après souper icellui doyen s'en ala jouer es prés avecques autres gens et plusieurs jeunes femmes au jeu du tiers, et là il couru et sailli legierement et liement , DU CANGE , ib.
XVe s.
Tiers hoir ne jouist de chose mal acquise , E. DESCH. , Poésies mss. f° 60
Plus les grevas encor le tiers [trois fois plus à la bataille de Poitiers qu'à celle de Crecy] , E. DESCH. , ib. f° 572
Le lendemain allames coucher au village de Montlhery, qui estoit le tiers jour de la bataille , COMM. , I, 5
XVIe s.
Ils dient tant que je croi que le tiers, En escrivant, fait rougir les papiers , MAROT , I, 405
Plus de deux tiors des vertus medicinales consistent en.... , MONT. , III, 228
Le premier fut Romulus [qui remporta des dépouilles opimes].... le tiers fut Cl. Marcellus, qui occit de sa propre main Britomartus roy des Gaulois , AMYOT , Rom. 25
Au mesme lieu [près de Lagny], c'estoit lui [d'Aubigné] qui faisoit le tiers entre le roy et le mareschal de Biron , D'AUB. , Mém. p. 91
Henri tiers de ce nom , D'AUB. , Hist. II, 228
C'est une race qu'on appelle double, que celle qui se remplit de deux chevreaux en une ventrée ; il y en a quelquefois de tierces , O. DE SERRES , 330
Quant au troisieme ordre, qu'on appelle le tiers estat.... , LANOUE , 541
Survint en tiers pied [en tiers, entre deux] , PASQUIER , Rech. III, p. 281
Prov. ters ; esp. tercio ; it. terzo ; du lat. tertius, troisième, qui est dérivé de tres, trois. TIERS. 5Ajoutez : Une tierce, une fièvre tierce ; on croyait que le troisième accès décidait de la guérison ou de la mort.
Cet esprit adroit, qui l'a dupé deux fois, Devait en galant homme aller jusques à trois ; Toutes tierces, dit-on, sont bonnes ou mauvaises , CORN. , Ment. V, 4