THERMES

Prononciation : tèr-m'
Nature : s. m. plur.

1Terme d'antiquité. Édifice destiné à l'usage des bains publics. Les thermes de Julien dont des restes se voient à Paris.
Le voyageur est pénétré d'admiration lorsqu'il contemple les vastes ruines des thermes de Dioclétien, sur lesquels sont placés aujourd'hui l'église, le monastère et les jardins des moines de Saint-Bernard , MONGEZ , Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 496
Nous le parcourûmes plusieurs fois [le défilé], nous visitâmes les thermes ou bains chauds qui lui ont fait donner le nom de Thermopyles , BARTHÉLEMY , Anach. ch. 34
C'est dans les thermes de Caracalla qu'étaient placés l'Hercule Farnèse, la Flore et le groupe de Dircé , STAËL , Corinne, IV, 5
2Aujourd'hui, établissements disposés pour l'usage thérapeutique des eaux médicinales chaudes. Les thermes de Bagnères de Luchon. XVIe s.
Les thermes des cardingaux, belles et delitieuses souverainement , RAB. , Pant. v, 5
Du grec, chaleur, chaud, qui est de même radical que l'allemand warm, zend garema, sanscr. gharma, chaud.