theophilanthrope

Prononciation : té-o-fi-lan-tro-p'
Nature : s. m.

Membre d'une secte religieuse qui professait le théisme ; elle s'établit en France en 1796, obtint du gouvernement l'usage de plusieurs églises, et fut supprimée par les consuls en 1801. Du grec, Dieu, ami, et, homme.