TESTATEUR, TRICE

Prononciation : tè-sta-teur, tri-s'
Nature : s. m. et f.

1Celui, celle qui fait un testament.
Et ledit testateur déclare en cet endroit Que de signer son nom il est dans l'impuissance, De ce l'interpellant au gré de l'ordonnance , REGNARD , le Légat. IV, 6
Cette cérémonie [faire son testament] Jamais d'un testateur n'a raccourci la vie , REGNARD , ib. IV, 6
Tout testateur qui avait oublié de faire un de ces legs qu'on appelle pieux, était déclaré déconfès, c'est-à-dire à peu près sans religion , VOLT. , Hist. parl. I
Cela seul est un puissant indice que la testatrice était une fourbe , VOLT. , Pol. et lég. Prob. just. act. comm.
2Testateur politique, celui qui a rédigé un testament politique.
Le testateur politique emploie une section entière à prouver qu'il faut être gouverné par la raison , VOLT. , Mensonges impr. test. Richelieu, Quest. imp.
XVIe s.
La confirmation du testament depend de la mort du testateur , CALV. , Inst. 1152
Provenç. testaire, testador, testairitz ; espagn. testador ; ital. testatore ; du lat. testatorem, de testari, tester. TESTATEUR. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
Où il y a testament, il est necessaire que la mort du testateur y entreviengne , Hebr. IX, 16, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525