TERRIR

Prononciation : tè-rir
Nature : v. n.

1En parlant des tortues, venir sur le rivage pour y pondre ses oeufs. Se dit des poissons qui s'approchent de la terre quand il fait chaud. 2Terme de marine. Arriver à la vue d'une terre, arriver à terre.
Des barques qui puissent terrir ou échouer à quelque heure de la marée que ce soit, se relever et reprendre mer sans dangers et sans avaries , NOËL , Instit. Mém. sc. phys. et math. sav. étr. t. I, p. 243 On dit plus souvent atterrir. Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
XVIe s.
Salarais, courant la mer et terrissant de ce costé là, vit des vaisseaux chrestiens, les charge et deffaict en un combat d'un jour et d'une nuit , D'AUB. , Hist. I, 37
Terre.