TERNE

Prononciation : tèr-n'
Nature : adj.

Qui n'a point ou qui a peu d'éclat.
Les yeux ternes ne disent presque rien , J. J. ROUSS. , Ém. I
Le poli terne, gras et savonneux de tous les jades , BUFF. , Min. t. VII, p. 52 Terme de peinture. Coloris terne, coloris sans éclat. Fig. Un style terne, un style sans couleur.
Cette image est brillante, mais jure au milieu de son entourage terne, comme de l'argent plaqué sur de l'étain , SAINTE-BEUVE , Critiques, I, p. 200, J. B. Rousseau, édit. de 1841
XVe s.
Et quant le roy eust ouy ceste nouvelle, si fust tant courroucé qu'il en perdit toute la couleur et devint aussi terne que cendre , Lancelot du lac, t. III, f° 29, dans LACURNE
Voy. TERNIR. 1Terme de loterie. Réunion de trois numéros qui ne doivent produire de gain qu'à condition de sortir tous trois au même tirage.
Ma fortune est faite, mon terne est venu.... il y avait longtemps que je guettais ce terne-là , FLORIAN , les Deux billets, 2
J'ai poursuivi un terne pendant longtemps ; mais j'y ai renoncé ; c'est une ruine que la loterie , PICARD , Manie de briller, II, 11 Terne sec, trois numéros qu'on ne joue pas séparément, c'est-à-dire qu'on prend sans jouer ni l'extrait ni l'ambe qu'ils contiennent.
Au dernier tirage de la loterie, nous gagnons un terne sec de vingt-quatre mille francs , PICARD , Voy. interr. I, 1
Fig. et familièrement. C'est un terne à la loterie, se dit d'un bien, d'un avantage que le hasard seul procure.
2Terme du jeu de loto. Trois numéros gagnant ensemble sur la même ligne horizontale. 3Terme de jeu de dés. Les deux trois. Il me faudrait un terne. Il amena successivement deux ternes. On dit aussi sans article, et au pluriel : amener ternes. XVe s.
Abusé m'a et faict entendre D'ambesas que ce fussent ternes , VILLON , G. testam. Double ballade.
XVIe s.
Un Seneque, un Burre, un Trazée, ceste terne de gens de bien.... , LA BOÉTIE , 69
Provenç. et espagn. terna ; du lat. ternus, triple, de ter, tres (voy. TROIS).