TENSION

Prononciation : tan-sion ; en vers, de trois syllabes
Nature : s. f.

1État de ce qui est tendu.
Ces membranes, pour se soutenir dans leur état de tension.... ont besoin d'être toujours remplies en partie , BUFF. , Quadrup. t. II, p. 182
Si des cordes sonores sont tendues, la tension étant la même, plus ces cordes seront longues, plus les sons qu'elles rendront seront graves , DIDER. , Musiq. des anc.
Ses accès lui prenaient par des éclats de rire involontaires ; au rire succédait une tension dans tous ses membres , MARMONTEL , Mém. III Bruit de tension, son rendu par la vibration de toute membrane passant subitement de l'état de flaccidité à celui de tension. Tension d'une trajectoire, voy. TRAJECTOIRE.
2Augmentation du volume d'un corps par l'effet de l'écartement ou du tiraillement de ses molécules. Tension artérielle, énergie de la tendance au retrait des artères distendues. 3Terme de physique. Tension d'un liquide, la force avec laquelle il tend à se réduire en vapeur, et qui varie selon la température. Tension des vapeurs, force avec laquelle les vapeurs pressent de dedans en dehors et en tous sens les parois des vases qui les contiennent. Tension électrique, manifestation de l'électricité statique, caractérisée par un effet répulsif et attractif de corps légers chargés d'électricité. 4Terme de pathologie. État des parties vivantes qui n'ont plus leur souplesse naturelle, les tissus étant distendus par l'afflux d'un liquide ou par l'accumulation de gaz, ou leurs fibres étant tirées en sens opposé par une cause quelconque. 5État d'un canon de fusil qui est bien dressé. 6Fig. Tension d'esprit, grande application.
Ils passent leur vie dans une tension d'esprit continuelle , VAUVENARGUES. , Vivre en paix avec les hommes.
7Fig. Défaut de style que l'on compare à une corde trop tendue.
Vous concevez qu'une tension continuelle et une hauteur monotone devaient être le défaut des écrits de Thomas , MARMONTEL , Mém. X
XVIe s.
La douleur, chaleur, tension, rougeur, nous signifie l'humeur estre sanguin , PARÉ , V, 3
Lat. tensionem, de tendere (voy. TENDRE 2).