tendrete

Prononciation : tan-dre-té
Nature : s. f.

En parlant des viandes, des légumes, qualité de ce qui est tendre.
On doit estimer ce fruit à cause de sa tendreté , LA QUINTINYE , dans RICHELET
Les harmonies animales du blé consistent.... dans la souplesse et dans la tendreté de ses tiges , BERN. DE ST-PIERRE , Harm. liv. I, tabl. gén.
XIVe s.
Les blés et les viandes qui sont tendres ; par quoy, pour la tendreté.... , Modus, f° VIII
XVIe s.
Leurs os, pour leur tendreté et mollesse.... , PARÉ , VIII, 10
Difficilement souffrentils le transplantement, pour la tendreté de leurs racines , O. DE SERRES , 635
Wallon, teinristé, teinrsuté ; du lat. teneritatem, de tener, tendre 1. TENDRETÉ. Ajoutez : - REM. Saint François de Sales a dit tendreté, au sens de tendresse : La tendreté envers le prochain, le support de ses imperfections, Introd. à la vie dévote, III, 2.