TEINT

Prononciation : tin
Nature : s. m.

Manière de teindre. Drap bon teint. Cette étoffe est mauvais teint.
Des trois couleurs primitives que la teinture emploie, le rouge, le jaune et le bleu, il n'y a plus que le jaune qui ne présente pas un degré de solidité suffisant pour qu'on puisse le regarder comme couleur fixe ou bon teint , CHAPTAL , Instit. Mém. scienc. t. II, p. 507 Le grand teint, ou le bon teint, le teint qui est fait avec des drogues chères et propres à donner une couleur solide, et résistant à la détérioration exercée par le soleil. Le petit teint, ou le mauvais teint, ou le faux teint, teinture faite avec de mauvaises drogues et qui s'altère facilement.
Il sera libre à tous fabricants de teindre et peindre, faire teindre et peindre les étoffes, toiles ou toileries en grand ou en petit teint ou en couleur mélangée de grand et petit teint.... le plomb de bon teint ne sera apposé que sur celles teintes en bon teint ; et, à l'égard de celles teintes en petit teint ou en couleur mélangée, il ne pourra y être mis que le plomb de petit teint , Lett. patent. 5 mai 1779, art. 8
Fixer sur les tissus plusieurs couleurs qu'on regardait comme faux teint , CHAPTAL , Instit. Mém. Acad. scienc. t. I, p. 348
Ces mêmes auteurs [grecs] distinguent les couleurs en couleurs fugaces et couleurs permanentes, comme nous les distinguons aujourd'hui en couleurs de grand teint et couleurs de petit teint , AMEILHON , Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. III, p. 362
Grand-teint, titre d'une communauté de teinturiers qui ne pouvaient employer que des drogues de première qualité.
XIIe s.
De loin reluit li teinz et li blasons , Ronc. p. 132
XIIIe s.
Dame, c'est uns tains de folie, Qui par le païs est espars , Lai du conseil
XVIe s.
La campagne recolorée Du teint de ses plus belles fleurs , DU BELLAY , Oeuvres, p. 322, dans LACURNE
Teint 1 ; provenç. tenh ; catal. tint ; espagn. tinte ; ital. tinto. Le coloris du visage.
Sur l'éclat d'un beau teint qu'on voit si périssable , CORN. , Mélite, I, 1
Comme dans ces prisons son teint s'est altéré ! , ROTR. , Herc. mour. II, 4
Soudain son visage a changé, son teint s'est éclairci, ses yeux se sont animés , MOL. , Am. méd. III, 6
Jamais je ne vous vis un teint si frais et si gaillard , MOL. , l'Av. II, 6
C'est un grand déplaisir que votre beau teint ne puisse pas soutenir l'air de Provence , SÉV. , 80
La reine [ femme de Jacques II] maigre et des yeux qui ont pleuré, mais beaux et noirs, un beau teint, un peu pâle , SÉV. , 505
Elle a la taille fort belle, les yeux beaux, le teint fort uni, mais un peu trop chargé de rouge , FLÉCH. , les Grands jours d'Auv.
Qu'est devenu ce teint dont la couleur fleurie Semblait d'ortolans seuls et de bisques nourrie ? , BOILEAU , Sat. III
Attends, discret mari, que la belle en cornette Le soir ait étalé son teint sur la toilette, Et dans quatre mouchoirs, de sa beauté salis, Envoie au blanchisseur ses roses et ses lis , BOILEAU , ib. x.
L'or même à la laideur donne un teint de beauté , BOILEAU , ib. VIII
Qu'il paraît bien nourri ! quel vermillon ! quel teint ! , BOILEAU , ib. X
La pâleur de la mort est déjà sur son teint , RAC. , Phèdre, v, 5
Dieux puissants ! quelle étrange pâleur De son teint tout à coup efface la couleur ! , RAC. , Esth. II, 7
Si les femmes étaient telles naturellement qu'elles le deviennent par artifice, qu'elles perdissent en un moment toute la fraîcheur de leur teint... , LA BRUY , III
Elle [Mme de Jarnac] avait, disait-on, un beau teint pour éclairer sa laideur , Mme DE CAYLUS , Souvenirs, p. 146, dans POUGENS
XVIe s.
Adieu à qui gueres ne chaut D'armer son tainct contre le chaut , MAROT , II, 122
Leurs beaux visages et leurs beaux teincts , AMYOT , Pomp. 98
Joye au coeur fait beau teint , COTGRAVE ,
Au dernier coin se sied la miserable crainte.... Son visage sans feu a le teint du trespas , D'AUB. , Tragiques, édit. LALANNE, p. 142
Teint 3.