TAUROBOLE

Prononciation : to-ro-bo-l'
Nature : s. m.

1Terme d'antiquité. Sacrifice d'expiation, fort commun aux troisième et quatrième siècles de l'ère chrétienne ; on égorgeait un taureau sur une grande pierre un peu creusée et percée de plusieurs trous ; sous cette pierre était une fosse, dans laquelle le sujet de l'expiation recevait sur son corps et sur son visage le sang de l'animal. 2Autel que les prêtres faisaient élever pour perpétuer un service solennel, presque toujours en l'honneur de Cybèle. Du grec, taureau, et, jeter, sacrifier.