TARTINE

Prononciation : tar-ti-n'
Nature : s. f.

1Tranche de pain recouverte de confitures ou de beurre.
Elle ne manquait jamais de faire la critique la plus amère des beef-steak, des pouddings et des tartines de viande et de beurre , GENLIS , Parvenus, t. III, p. 291, dans POUGENS
2Dans l'argot du journalisme, long article considéré surtout comme farci de lieux communs, et n'apprenant rien au lecteur.
Il s'enfonça dans la lecture d'un de ces articles indigestes qu'en style de presse on appelle des tartines, mais que les amateurs du genre avalent toujours, bien ou mal beurrés, avec le plus estimable appétit , CH. DE BERNARD , le Gendre, § 1 Il se dit aussi des longs discours. Débiter une tartine.
XVIe s.
Tartine , OUDIN , Dict.
Dérivé de tarte.