TAMBOURIN

Prononciation : tan-bou-rin
Nature : s. m.

1Nom d'une espèce de tambour, moins large et plus long que le tambour ordinaire, sur lequel on ne bat qu'avec une seule baguette, pour accompagner le son aigu d'un galoubet dont on joue de l'autre main.
Et rends enfin au Vaudeville Ses grelots et son tambourin , BÉRANG. , Désaug.
2Par extension, celui qui joue du tambourin. Le tambourin du village. 3Air ou danse au tambourin.
Quand Amazan fut aux pieds des Pyrénées, les magistrats et les druides du pays lui firent danser malgré lui un tambourin , VOLT. , Princ. Babyl. X
Des tambourins, parce que c'est le genre où Mlle Camargo excellait , NOVERRE , Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS
4Perle ronde d'un côté et plate de l'autre. 5Dans les fabriques de soie, machine sur laquelle on porte les chaînes pour les plier. XVe s.
Ceste nuict firent nos Allemans le guet tous ; et leur donna le roy trois cens escus, et le firent bon, et sonnoient bien leur tabourins , COMM. , VIII, 6
Toutes folles accoutumances, Jeux, banquets, tabourins et danses, Abandonner pour à Dieu plaire , Blason des faulces amours, p. 281, dans LACURNE
XVIe s.
Le duc [de Savoie], desjà de soy mesmes empainct [à s'emparer de Genève], ne se laissa gueres poulcer pour courir, si que, s'il avoit faict devant sonner le tabourin, il commença lors à dancer , BONIVARD , Chron. de Genève, I, 6
Tabourins à nopces sont ordinairement battus ; tabourineurs bien festoyez, battuz jamais , RAB. , Pant. IV, 15
Jean Zischa voulut qu'on l'escorchast après sa mort, et de sa peau qu'on feist un tabourin , MONT. , I, 15
La cavité dite mastoïde ou tabourin [de l'oreille] , PARÉ , 4, 10
Il commanda aux deux caporaux de faire venir le tabourin majour du marquis de Guast.... , M. DU BELL. , 527
Diminut. de tambour ; bourg. taiborin ; provenç. tamborin ; ital. tamburino.