TALMOUSE

Prononciation : tal-mou-z'
Nature : s. f.

Pièce de pâtisserie sucrée, dans laquelle il entre de la crème, du fromage et des oeufs. Des talmouses de Saint-Denis.i
Vous vous portez fort bien aussi, Comme on voit à votre frimouse, Qu'on prendrait pour une talmouse , Première harangue des habitants de Sarcelles à Mgr l'archevêque de Paris (Pièces et anecdotes intéressantes, etc. 1re part. p. 1) Fig. et populairement. Soufflet ; coup de poing.
Scarron écrit talemouse : Il fit lors le premier tourteau, Qu'on nomma depuis talemouse, Virg. v. XIVe s.
Pastés de chapon et talmouse , Ménagier, II, 4
XVe s.
Item à Jehan Raguier je donne.... Tant qu'il vivra (ainsi l'ordonne) Tous les jours une talemouze Pour bouter et fourrer sa mouse , VILLON , Testam.
Talemouse paraît tenir à talemelier, qui signifiait boulanger. Scheler pense que talemouse, au sens de coup sur la figure, vient d'un mot provincial taler, meurtrir, et mouse, face (voy. MUSEAU). Cela paraît très vrai ; car la talmouse a aussi été dite casse-museau ; cela du même coup explique talemelier, qui vient de taler, battre, et mêler.