TAILLEUR

Prononciation : ta-lleur ; ll mouillées, et non tayeur
Nature : s. m.

1Celui qui taille. Un tailleur d'habits.
Nos tailleurs de pierre de grès sont très souvent malades du poumon, quoique cette poussière de grès n'ait pas d'autre mauvaise qualité que sa très grande ténuité , BUFF. , Min. t. VI, p. 68
Les Tarquins, ô pudeur ! de ces hommes de guerre Ont fait des balayeurs et des tailleurs de pierre ! , PONSARD , Lucrèce, v, 4 Sculpteur.
Sublime Michel-Ange, ô vieux tailleur de pierre , AUG. BARBIER , Il pianto.
2Absolument. Artisan qui fait des habits.
C'est un chef-d'oeuvre que d'avoir inventé un habit sérieux qui ne fût pas noir ; et je le donne en six coups aux tailleurs les plus éclairés , MOL. , Bourg. gent. II, 8
J'eus sujet de me plaindre de mon tailleur qui m'avait fait perdre en un instant l'attention et l'estime publique , MONTESQ. , Lett. pers. 30
Jean de Leyde, tailleur, qui fut roi des anabaptistes , VOLT. , Phil. Instruct. à Rustan.
Ah ! mon habit, que je vous remercie ! Que je valus hier grâce à votre valeur ! Je me connais, et plus je m'apprécie, Plus j'entrevois que mon tailleur, Par une secrète magie, A caché dans vos plis un talisman vainqueur , SEDAINE , Épître à son habit. Tailleur pour chemises, chemisier. Adj. Garçon tailleur.
M. Jourdain, un maître tailleur, un garçon tailleur portant l'habit de M. Jourdain ; un laquais , MOL. , Bourgeois gent. II, 8
Il ne faut pas se quitter comme des tailleurs, il ne faut pas se quitter sans boire un coup ensemble.
3Anciennement. Tailleur pour femme, celui qui ne faisait que les corps de jupe, et qui faisait faire le reste aux couturières.
Le tailleur de Mme de Montespan lui apporta l'habit qu'elle avait ordonné , SÉV. , 326
Peux-tu t'époumonner, t'étouffer, t'affecter, pour faire entendre raison à un tailleur de corps ? , MIRAB. , Lett. orig. t. II, p. 375 Aujourd'hui, tailleurs pour dames, tailleurs qui font des manteaux et autres vêtements de drap pour les dames.
4Ouvrier qui taille le diamant en brillant, et qui taille les cristaux. 5Tailleur général des monnaies de France, nom du titulaire d'une charge créée par Henri II ; le tailleur général faisait les coins ; on le nomme aujourd'hui graveur général. 6Chirurgien qui pratique la taille, lithotomiste.
Un de mes voisins en a guéri [de la pierre], bien que ce fût pour la troisième fois qu'il fût taillé ; l'adresse de nos tailleurs est si grande, que les malades n'ont plus tant la grande horreur qu'ils avaient autrefois de cette opération , GUI PATIN , Lett. t. II, p. 227
7Terme de jeu. Celui qui taille dans une maison de jeu. XIIe s.
E enveiad lui mairen de cedre, e charpentiers, e taillurs de pierre , Rois, p. 137
XIIIe s.
Et furent mandé sans demeur à un mercier trente cendaus, Et les tailleürs avoec aus [eux] ; Robes font faire sans delai , Bl. et Jehan, 4608
Ainz se tendra li frepiers à la freperie, et li tailleres au mestier de la tallerie , Liv. des mét. 414
XIVe s.
L'isle de Lesbie, où les tailleurs de pierre ont leur regle de plunt laquele il transmuent selon la figure de la pierre , ORESME , Éth. 167
Le talleur de cuir , ORESME , ib. 25
XVe s.
Conseil fut donné et arresté, et ceux nommés qui feroient l'avant-garde, et furent ordonnés vingt et cinq cens tailleurs de bois, de hayes, de buissons, et fossoyeurs, pour remplir et unir les chemins , FROISS. , III, p. 324, dans LACURNE
Et avoit amené de Naples plusieurs ouvriers excellents comme tailleurs [sculpteurs] et peintres [pour les constructions de Charles VIII à Amboise] , COMM. , VI, 18
Les tailleurs de robes de nostre bonne ville de Paris , Ordonn. sept. 1461
Nos officiers de recepte, fermiers, collecteurs, tailleurs, paieurs de gens d'armes.... , Ordonn. janv. 1487
XVIe s.
Les tailleurs d'images et sculpteurs , AMYOT , Comm. disc. le flat. 63
Anthoine de la Rue, maistre tailleur d'habits , PARÉ , XV, 27
Jean de Gourmont, tailleur d'histoires (sculpteur) , PARÉ , XVIII, 94
Lesdits gardes ou commis et lesdits tailleurs et essayeurs, contregardes et prouvostz des ouvriers et monnoyers de chacune monnoye , Ordonn. 19 nov. 1507
Nostre changement est si subit et si prompt en cela [les modes], que l'invention de touts les tailleurs du monde ne sçauroit fournir assez de nouvelletez , MONT. , I, 370
Tailler ; provenç. talaire, talador ; catal. tallador ; espagn. tajador, tallador ; ital. tagliatore. Taillere dans l'ancien français, et talaire dans le provençal est au nominatif. TAILLEUR. Ajoutez : 8Tailleur de limes, ouvrier qui fait les dents des limes.
Un bon tailleur de limes gagne chez moi de 3 francs 50 à 4 francs par jour , Enquête, Traité de comm. avec l'Angleterre, t. 1er, p. 758
9Tailleur de cors, s'est dit anciennement pour désigner celui que nous nommons aujourd'hui pédicure.
J'ai payé des cafetiers, des rôtisseurs, des tailleurs de cors , FRÉRON , le Critique, cité par J. Soury, Rev. des Deux-Mondes, 1er mars 1877