TAFFETAS

Prononciation : ta-fe-tâ
Nature : s. m.

1Étoffe de soie unie et brillante. Robe de taffetas. Ruban de taffetas.
Voyez ce taffetas ; la mode en est nouvelle ; C'est oeuvre de la Chine , RÉGNIER , Sat. VIII
Un taffetas de jaune et de rouge barré , BAHIER , le Cabinet de Quinault, p. 53
2Terme de pharmacie. Tissu de fil, très fin, imprégné d'un principe agglutinatif ou vésicant, et fréquemment appliqué chez l'homme sur les solutions de continuité ou sur la peau, pour un but thérapeutique. Taffetas d'Angleterre ou taffetas gommé, sparadrap préparé en appliquant, au moyen d'un pinceau, sur du taffetas, une couche de colle de poisson dissoute dans la teinture de benjoin à chaud ; il sert à rapprocher les bords des petites plaies. Taffetas vésicatoire ou épispastique, sparadrap agglutinatif rendu vésicant et remplaçant assez bien les emplâtres vésicatoires. 3Coquille univalve. XVe s.
Une piece de taffetas changeant de Levant estroit, contenant neuf aulnes, estimée l'aulne vingt sols , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 347
XVIe s.
Pourtant le jour de la reveue il bailla ce taffetas [le drapeau blanc du vicomte de Turenne] à garder au vicomte de Lavedan , D'AUB. , Hist. II, 183
Avec les lances si pleines de tafetas qu'elles portoient ombre , D'AUB. , ib. III, 54
Bourguig. taiffetar ; espagn. tafetan ; ital. taffetà ; du persan tâftah, part. passé du verbe taften, tresser, entrelacer. TAFFETAS. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
Quatre pieces de taphetas tenans Ljjjj aunes, dont l'en fist deus pere de robes à madame la duchesse et à damoiselle Maheut de Suylli (1317) , Nouveau recueil des comptes de l'argenterie des rois, publié par Douët-d'Arcq, p. 6