TACHE

Prononciation : ta-ch'
Nature : s. f.

1Marque qui salit, qui gâte.
Vous savez bien, monsieur, qu'un des devants de mon pourpoint est couvert d'une grande tache de l'huile de la lampe , MOL. , l'Av. III, 2
La moindre ombre se remarque sur ces vêtements qui n'ont pas encore été salis, et leur vive blancheur en accuse toutes les taches , BOSSUET , Mar.-Thér.
Henri IV leur avait souvent raconté que, jouant aux dés avec le duc d'Alençon et le duc de Guise, quelques jours avant la Saint-Barthélemy, ils virent deux fois des taches de sang sur les dés, et qu'ils abandonnèrent le jeu saisis d'épouvante , VOLT. , Moeurs, 171
Ces taches noires ou brunes qui salissent souvent la pierre de taille de nos édifices ont de quoi intéresser le naturaliste, puisqu'elles sont, au vrai, des amas de plantes microscopiques , BONNET , Contempl. nat. III, 7
La presque totalité des taches qui se forment sur les étoffes provient des corps graisseux ou huileux, tels que l'huile, la graisse, le suif, la pommade, la cire, le cambouis , CHAPTAL , Instit. Mém. scienc. t. VI, p. 491 Tache d'huile, tache causée par l'huile, et qui tend toujours à s'agrandir. Fig. Cela fait tache d'huile, c'est une flétrissure qui va toujours en augmentant. Fig. La tache du péché, la souillure que l'on contracte par le péché.
Le péché a cela de propre, qu'il imprime une tache à l'âme qui va défigurant en elle toute sa beauté , BOSSUET , Sermons, Péché d'habitude, I
2Tache d'étain, défaut de fabrication des bouches à feu en bronze ; c'est une marque blanchâtre, provenant d'un excès d'étain. 3Marques naturelles sur la peau ou sur le poil des animaux.
Vous offrirez un veau du troupeau qui soit sans tache , SACI , Ézéchiel, XLIII, 23
Le roi m'a voulu voir [moi, léopard], Et, si je meurs, il veut avoir Un manchon de ma peau : tant elle est bigarrée, Pleine de taches, marquetée , LA FONT. , Fabl. IX, 3 Fig. L'Agneau sans tache, Jésus-Christ.
Dignes par leur innocence de porter dans l'éternité la livrée de l'Agneau sans tache, et de marcher toujours avec lui , BOSSUET , Mar.-Thér.
4Il se dit aussi en parlant des végétaux. Les feuilles de la pulmonaire ont des taches brunes. 5Défaut dans la transparence ou la couleur d'une pierre précieuse.
Je ne vais point chercher de quelle mine sort un diamant que j'achète ; je regarde à son poids, à sa grosseur, à son brillant, à ses taches , VOLT. , Lett. Mme du Deffant, 1er juill. 1764
6Altération plus ou moins circonscrite de la couleur de la peau, sans aucune élevure ni dépression.
Mon imagination me refusait opiniâtrément des taches sur ce charmant visage , J. J. ROUSS. , Hél. IV, 6
Une femme de ma connaissance qui est rousse et borgne, qui a une tache de vin sur la moitié du visage , GENLIS , Jeanne de France, t. I, p. 64, dans POUGENS Taches hépatiques, voy. ÉPHÉLIDE. Taches de rousseur, synonyme d'éphélides.
7Il se dit des taches qui se forment sur certains organes. Une tache sur l'oeil, sur la cornée. Le poumon présente quelquefois des taches noirâtres. 8Terme d'anatomie. Tache germinative, partie de la vésicule germinative qui a disparu depuis longtemps, lorsque par segmentation du vitellus qui la contient s'est formé le blastoderme. Tache embryonnaire, amas de cellules qui se forme sur le blastoderme. 9Terme de peinture. Masse de couleurs sans liaisons, sans harmonie. Cette partie fait tache. Fig. Faire tache, se dit d'une chose, d'une personne qui jette quelque déshonneur. Cela fait tache dans sa vie. Cet homme fait tache dans une telle société. 10Parties obscures qu'on remarque avec le télescope sur le disque du soleil, des planètes, des satellites.
Peut-être il y aurait eu querelle entre eux [astronomes] à qui serait demeuré le maître des taches [du soleil] pour les nommer comme il eût voulu , FONTEN. , Mond. 4e soir.
Quant aux taches du soleil, il se trouva que ce n'étaient point des planètes, mais des nuages, des fumées, des écumes qui s'élèvent sur le soleil , FONTEN. , ib.
On a remarqué des taches sur le disque du soleil ; elles furent aperçues en 1611 par le P. Scheiner, jésuite, ou par Galilée, qui lui en disputa la découverte ; on observa ensuite que les taches avaient un mouvement qui, vu de la terre, se fait de l'orient vers l'occident , BRISSON , Traité de phys. t. III, p. 38
Dominique Cassini considéra Vénus ; il y vit des taches ; mais ces taches étaient très faibles, d'une étendue considérable, avec des contours mal terminés , BAILLY , Hist. astr. mod. t. II, p. 321
Hevelius compare les taches claires de la lune aux montagnes, aux plaines, et les taches obscures aux mers et aux lacs de la terre , BAILLY , ib. t. II, p. 223
La tache isolée qui servit à Dominique Cassini pour déterminer la révolution de Jupiter sur son axe , BAILLY , ib. t. II, p. 716
Des montagnes d'une grande hauteur s'élèvent à la surface de la lune ; leurs ombres projetées sur les plaines y forment des taches qui varient avec la position du soleil , LA PLACE , Syst. du monde, I, 4 Par extension.
Un fantôme s'élance sur le seuil des portes inexorables ; c'est la Mort ; elle se montre comme une tache obscure sur les flammes des cachots qui brûlent derrière elle , CHATEAUBR. , Mart. liv. VIII
Fig. Il cherche des taches dans le soleil, il veut trouver des taches dans le soleil, il cherche, il veut trouver des défauts dans les choses les plus parfaites ; locution née dans un temps où l'on ne savait pas que le soleil avait des taches, et où l'on croyait que, vu la pureté du feu, il ne pouvait en avoir.
11Fig. Défauts d'un ouvrage d'ailleurs très bon. Il se trouve des taches dans cet ouvrage.
Il y a deux cents trente ans que l'astronome Jean Fabricius a trouvé des taches dans le soleil ; il y a deux mille deux cents ans que le grammairien Zoïle en avait trouvé dans Homère , V. HUGO , Disc. de réception
12Fig. Tout ce qui blesse l'honneur.
Ne souffrez point de tache en la maison d'Horace , CORN. , Hor. v, 1
Est-il vice plus bas [que le mensonge] ? est-il tache plus noire ? , CORN. , Ment. v, 3
La vie sans tache , SACI , Bible, Sagesse, IV, 9
Prenez courage, ne laissez point cette tache à votre réputation , SÉV. , 565
L'épouse que tu prends, sans tache en sa conduite, Aux vertus, m'a-t-on dit, dans Port-Royal instruite , BOILEAU , Sat. X
Tout mon sang doit laver une tache si noire , RAC. , Mithr. III, 1
Les femmes ne peuvent pas assister à l'assemblée ; les hommes au-dessous de vingt ans n'en ont pas encore le droit ; on cesse d'en jouir quand on a une tache d'infamie , BARTHÉLEMY , Anach. ch. 14
Ma pauvreté est fière ; je n'ai qu'un méchant pourpoint, mais je n'y veux point de taches , DUCIS , Corresp. 11 octobre 1813
À défaut de regret, qui ne l'a respecté [le duc d'Orléans, mort en 1842] ? Faites parler la foule, et la haine et l'envie : Ni tache sur son front, ni faute dans sa vie ; Nul n'a laissé plus pur le nom qu'il a porté , A. DE MUSSET , Poésies nouv. 13 juill.
13Tache noire, un chétodon. 14Tache s'est dit pour qualité bonne ou mauvaise ; c'est un sens depuis longtemps oublié.
Cigaral a reconnu et confessé avoir reçu de Garcie de Contreras une sienne fille, avec ses taches bonnes ou mauvaises , TH. CORN. , D. Bertr. de Cigaral, I, 6
XIe s.
Tetches a males e mult grant felonie , Ch. de Rol. CXII
XIIe s.
E eslit prestres sanz tache, qui estoient parfit en la loi de Dieu , Machab. I, 4
Chi entre sans tache et ovret justice... , Liber. psalm. p. 14
XIIIe s.
Tex [tel] est amors, tex est sa teke , Fl. et Blanchefl. 2645
Icele dame ot nom Biautés ; Ainsinc comme une des cinq fleches, En li ot maintes bones teches , la Rose, 998
Dame, fet-il, por moi garir, Se vous me lessiiez morir Sanz estre aimez, ce seroit teche , Lai de l'ombre
Seneschal, il ne nous a pas servi, mes nous l'avons soufert entour nous, aus mauveses taches que il a , JOINV. , 289
XIVe s.
Des bonnes taches du roy Gontran pouvoit on dire assez : large aumosnier estoit vers les prelats... , Chron. de St Denis, t. I, f° 65, dans LACURNE
Il [un emplâtre] oste taiches et asubtille cicatrices.... , LANFRANC , f° 47
XVe s.
En [du soupçon de trahison] demeura un long temps en grand danger et en tel tache et parole messire Gaillard Vighier , FROISS. , II, II, 2
XVIe s.
Leurs livres qui estoient entachez de petites taches, sont du tout souillés quand ils sont maniés, par ces pourceaux , CALV. , Inst. 521
Estimans que c'estoit une honte et une tache à la noblesse de souffrir que des hommes issus de lieu bas et obscur.... , AMYOT , Caton, 33
Toute incomparable qu'elle est [la vaillance d'Alexandre], si a elle encores ses taches , MONT. , II, 8
Picard, take, tache, et aussi place, en droit ; bourg. teiche, tache ; wallon, teg, tache, et tak, s. f., plaque de fer qu'on applique au fond d'une cheminée ; génev. tache, petit clou de fer à tête ronde que l'on met sous les souliers et les sabots ; provenç. taca, tacca, tache ; espagn. taca, tacha, tache, tacha, petit clou ; portug. tacha ; ital. tacca, tache, proprement coche, entaille, et taccia, tache ; bas-lat. tasca, tachia. Les autres langues romanes n'ont que la forme en a ; mais le français a deux formes, l'une en a, et l'autre en e. Les significations sont au nombre de trois : 1° ce qui attache, fixe ; ce sens est commun à tous les territoires ; 2° tache ; 3° qualité bonne ou mauvaise, sens qui paraît particulier au français. Il est difficile de s'orienter. Pour le sens d'attache, le radical se trouve également dans le celtique et dans le germanique : gaél. tac, clou ; irl. tag, pointe ; holl. tak ; all. Zacke. Maintenant, le sens de ce qui s'attache est-il devenu métaphoriquement une tache ? la chose paraît certaine. Enfin, faut-il aussi comprendre le sens de qualité sous cette même catégorie, la qualité étant considérée comme ce qui est attaché, ou faut-il le séparer du reste, et le rapprocher du celtique : bas-breton, tech, habitude ; gaél. teagaisg, instruire, faire prendre des habitudes, angl. teach, enseigner ? 1Ouvrage qu'on donne ou qu'on se donne à faire à certaines conditions, dans un certain espace de temps. Donner une tâche à des écoliers, à des ouvriers. S'imposer une tâche. Remplir sa tâche.
Pour que la tâche d'aujourd'hui soit faite, je t'aiderai, et nous nous coucherons une heure plus tard , GENLIS , Théât. d'éduc. March. de modes, sc. 6 Fig.
Chanter, ou je m'abuse, Est ma tâche ici-bas , BÉRANG. , Vocat.
Travailler à la tâche, être à la tâche, travailler à un ouvrage dont on doit être payé sans égard au nombre des journées qu'on y aura employées. On dit dans le même sens : Ces ouvriers travaillent à tâche, sont à leur tâche.
Les scieurs et les faucheurs sont ordinairement à leur tâche , GENLIS , Maison rust. t. III, p. 28, dans POUGENS
Fig. Prendre à tâche de faire une chose, s'attacher à faire une chose.
Il y a peu d'opinions que vous ayez pris si à tâche d'établir , PASC. , Prov. xv.
Je veux prendre à tâche désormais d'en dire autant de bien [de votre amitié], que j'en ai dit de mal , SÉV. , à Ménage, 19 août 1652
Le chevalier Temple, qui a pris à tâche de rabaisser tous les modernes , VOLT. , Dict. phil. Anc. et mod.
Prendre à tâche quelqu'un, se charger de ses intérêts.
Quand on ne peut aller [réussir] par le maître, il faudrait que quelque ministre vous prît à tâche , SÉV. , 4 juill. 1679
2Fig. Ce que l'on a à faire par devoir, obligation ou nécessité.
Le philosophe qui donne le précepte sans l'exemple ne remplit que la moitié de sa tâche , DIDER. , Claude et Nér. I, 46
Instruire, persuader, émouvoir, sont la tâche de l'éloquence en général ; mais, selon le sujet, elle s'adresse plus directement à l'esprit ou à l'âme , MARMONTEL , Oeuvr. t. VI, p. 46
.... ainsi travailler sans relâche ! Mais quelle tâche ! - Il est une plus rude tâche, Et c'est de ne rien faire , COLLIN D'HARLEV. , Moeurs du jour, I, 2
3En bloc et en tâche, voy. TÂCHE 2. A chaque jour suffit sa tâche. XIIIe s.
Quant il en oevrent à lor tasque ou à lor jornée , BEAUMAN. , XXIX, 5
XVe s.
Marcanda Mons. de Corbie à Bernard le Clerc de faire une tasque de carpenterie en la maison et cense de Gentelle , DU CANGE , taschia.
XVIe s.
Elles leur rendoient la tasche qu'elles avoient prise à faire de la trenchée toute faitte , AMYOT , Pyrrh. 62
Ayants faict leur tasche, ils [des boeufs attelés à un manége] s'arrestoient tout court , MONT. , II, 174
Génev. tâche, masculin ; provenç. tasca, tascha, sorte de redevance ; bas-lat. tasca, prestation rurale ; d'après Diez, du bas-lat. taxa, taxe, ce qui est imposé, du lat. taxare, taxer. Ce mot se trouve dans le celtique : kymri et gaélique, tasg, tâche ; il faut alors penser qu'il vient du latin ou des langues romanes. L'anglais task, tâche, vient du celtique ou du français. Taxa a donné tasche, comme laxus a donné lasche.
On trouve tascheste, pour petite imposition : Car trop faict aux gens de hutin Par les taschestes qu'il mit sus , E. DESCH. , Poésies mss. f° 212
1. TÂCHE. 2Ajoutez : Avoir tâche, être occupé.
Ceux qui ont tâche n'ont jamais loisir de faire les fols , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.
Ajoutez : XIVe s.
Nulz varlès servans oudit mestier de serrurerie qui seront louez ou enconvenanciez tant en tasche comme à journée... , Bibliothèque des ch. 1874, t. XXXV, p. 499
Terme vieilli. Sorte de ballot. En bloc et en tâche, loc. adv. En gros, en masse. Acheter en bloc et en tâche.
Acheter en tâche et en bloc , FURETIÈRE , Roman bourgeois, I, p. 43, dans LACURNE
On dit de même : Marchander des ouvrages en bloc et en tâche.
L'orthographe est vicieuse ; il faudrait écrire tache (voy. à l'étymologie). XIIIe s.
La tache de cuirs, dix cuirs por la tache, dusques à six taches , TAILLIAR , Recueil, p. 18
Se chapeliers de feutre achate aignelins en tache sanz nomer pois , Liv. des mét. 250
XIVe s.
Les supplians frapperent sur lui en tasche, comme ceulx qui pas bien ne veoient , DU CANGE , taschia.
XVe s.
Qui ne commence son euvre sur affection vertueuse et ne la conduit au liveau et sous la mesure de raison, semble à celui qui edifie sur faulx fondement, et conduit son ouvrage en tasche pour apparoir, non pas pour durer , A. CHARTIER , l'Espérance, p. 298
Tache, dans le sens de ce qui attache ; voy. TACHE à l'étymologie.