TAC

Prononciation : tak
Nature : s. m.

1Nom vulgaire donné à une sorte de gale qui est une phlegmasie éruptive et contagieuse de la peau ; le cheval, le chien et le mouton y sont le plus sujets. 2Anciennement, maladie aiguë, dite aussi horion, qui régna d'une manière épidémique au commencement du XVIe siècle, et qui se caractérisait par une forte fièvre et une toux très fatigante 3Nom vulgaire de la salamandre aquatique, dite aussi triton. XVIe s.
N'envoye à tes brebis ny tac, ny clavelée , RONS. , 726
Navire laquelle, pour ce qu'elle est toute noire de poix et de tac.... , Nuits de Straparole, t. II, p. 119, dans LACURNE
L'un y avoit [au visage] la picote, l'autre le tac , RAB. , IV, 52
Afin de t'admonester de rechef, qu'à l'advenir tu laisses le tac et la souilleure de ces paroles injurieuses, que tu rabaisses de tout point ceste volonté de mesdire , PASQUIER , Lettres, t. III, p. 869

Lat. tactus, contact, au sens de lèpre des bestiaux, dans l'antique version de la Bible, dite Itala, ms. du VIe siècle, publié par Lord Ashburnam , AUGUSTE BRACHET , Dict. étym.
TAC. Ajoutez : 4Dans l'Aunis, maladie de gorge des cochons, dite aussi poil, Gloss. aunisien, p. 150. 5Terme d'escrime. Action de toucher l'épée.
M. de V.... est un charmant tireur ; il a fait plusieurs parades de quarte du tac au tac de main de maître , le Figaro, 20 mars 1873